Avance rapide : Jordan Pierre-Gilles, le futur maintenant

Fort de sa médaille d’or aux Jeux olympiques de Pékin, Jordan Pierre-Gilles entreprendra son deuxième championnat du monde ce week-end, à l’aréna Maurice-Richard de Montréal.

L’athlète de 23 ans espère s’amuser à chaque fois, c’est lui qui aura l’opportunité de patiner devant sa famille et ses amis pour la première fois depuis longtemps. De plus, il participera à des épreuves individuelles pour la première fois de sa carrière à travers le monde.

« Je suis dans une bonne position et c’est bon pour chaque nation. Je pense que si je fais les bonnes choses, il ne fait aucun doute que je peux obtenir les meilleurs résultats », a-t-il déclaré dès le début.

« Je veux m’amuser de temps en temps. Je ne sais pas si j’aurai le temps de revenir aux autres championnats du monde à Montréal après ma carrière alors je veux tout abandonner de temps en temps. dans la neige », a-t-il déclaré.

Accompagné de patineurs étoiles tels que Charles Hamelin, Steven Dubois, Pascal Dion et Maxime Laoun, Jordan Pierre-Gilles a beaucoup enseigné au cours de la saison. Il croyait que ses coéquipiers étaient importants pour son éducation et son succès.

“Toute l’équipe est très compétitive, en fait cela aide à bien se développer. Je suis très reconnaissant de faire partie de cette grande équipe, les joueurs et le staff technique. Tout le monde veut le meilleur pour les autres et c’est l’un des les raisons de notre succès.”

“J’ai eu de bons résultats, mais surtout je m’améliore encore. Je travaille dur pour atteindre ma position. Je continue à travailler dur tous les jours et je n’ai pas l’intention d’arrêter.”

Une dernière course pour Charles

En plus des courses individuelles, Jordan Pierre-Gilles participera au relais masculin, une épreuve dans laquelle les Canadiens ont remporté une médaille d’or aux Jeux de Pékin. L’objectif est simple, terminer la saison avec une médaille d’or autour du cou.

“Je pense que nous avons eu ce qu’il nous fallait pour y aller. Les saisons d’entraînement depuis le match ont été solides, nous avons tout fait pour atteindre nos objectifs”, a déclaré Pierre-Gilles.

La compétition masculine de la Coupe du monde de Montréal était unique, car il s’agissait de la dernière course de la carrière de Charles Hamelin. C’est une nouvelle motivation pour tous les membres de l’équipe qui veulent offrir à Hamelin la dernière course qui mérite son honorable carrière.

“Nous voulons aller à une médaille d’or à chaque fois, mais en ce moment, nous voulons Charles. Je pense qu’il y a beaucoup d’énergie de la foule, nous voulons donner à tout le monde un bon spectacle. Je pense que nous avons tout ce dont nous avons besoin pour répéter ce que nous l’avons fait aux Jeux olympiques.

Aujourd’hui coéquipier et ami, Charles Hamelin est un modèle et un motivateur pour Jordan Pierre-Gilles dont les paroles ne sont que positives pour lui.

« Il y a quatre ans (lors de la dernière Coupe du monde à Montréal), j’étais à l’aréna Maurice-Richard pour l’onction de Charles et ça m’a vraiment encouragé, se souvient-il.

“Quand j’étais jeune, je savais qu’il gagnait beaucoup et mes premières courses contre lui, je savais qu’il était plein à un autre niveau. Je le regarde avec admiration, c’est incroyable de changer.” c’était un bon athlète et maintenant c’est un bon ami”, a-t-il conclu. “il l’est.

Leave a Comment

%d bloggers like this: