Baptiste Gros partage sa première expérience de canicross | Magazine nordique | #1 Biathlon

Baptiste Gros et le canicross, une histoire d’amour qui va durer

Partager un sport avec son animal de compagnie est une pensée constante pour tous les amoureux de leur petit animal de compagnie. Parmi ces expériences connues, la cani-cross une étude qui a eu lieu dans les années 1980 en France.

« Le canicross c’est courir avec ton chien Baptiste Nuic’est une poursuite de cette pratique, pour La librairie nordique. Le chien est muni d’une ceinture spéciale, bien que nous ayons, de notre côté, une laisse et un élastique associés à ce type de sport. Le but est de soulager les secousses causées par la traction. Cela permet au chien de s’exprimer pleinement et on ne lui arrache pas le dos. »

Baptiste Gros (FRA) – Clara Lalande

Début juin, sur la base nautique de Bellecin (Jura), le premier fondateur Baptiste Nuiretraité cette année, a décidé de partager son expérience avec Lokiborder collie croisé berger australien deux ans et demi.

Un événement qui restera longtemps dans sa mémoire : « Nous étions beaucoup plus proches que la course. J’aime beaucoup son côté joueur et hyperactif. Je veux le faire revivre. Nous avons déjà fait cela sur des skis, mais il n’y a pas de vraie raison. Ce qui m’a fait vraiment plaisir, c’est qu’il était si plein de jeu, tous les chiens qui utilisaient le canicross, aboyant avant de partir, ils n’attendaient que de partir. Par conséquent, la traction n’est pas nette après quelques kilomètres. Mais il donne tout son temps. L’idée est forte. Nous savons que tout le monde est très proche de son chien, ils partagent le même plaisir et c’est bien de voir cela ensemble. »

Baptiste Gros, Biathlon, ski d'état, équipe nordique, saut à ski, ski spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Baptiste Gros lors de la course de canicross sur le domaine nautique de Bellecin – Clara Lalande

Annoncés sur plusieurs jours, ces événements comportent des concours réguliers conçus avec un calendrier court et à faible enjeu. Les courses varient entre 5 et 8 km, et dépassent sans doute les 16 km/h de moyenne pour les meilleurs. Le premier jour de compétition, des starters sont donnés aux vagues, mais uniquement les jours d’inscription.

Ainsi, le duo haut-savoyard a terminé dans le top 10 du classement pour sa première course en double. C’était un vrai bonheur Bapetizo Super : « C’était très bien pour la première fois. Être parmi les meilleurs des 200 participants a été une belle expérience, même sans préparation », a-t-il déclaré.

L’article continue d’être examiné
Baptiste Gros, Biathlon, ski d'état, équipe nordique, saut à ski, ski spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Baptiste Gros (FRA) – Clara Lalande

Tous ceux qui ont vu cette leçon ont suivi Claire, sa femme. Ce dernier a également participé au concours avec Junon, un husky sibérien de moins de deux ans. Cette proximité avec ses petites plumes est importante pour elle : « Nous passons beaucoup de temps avec eux en quelque sorte. Nous faisions beaucoup de sport avec nos chiens, principalement sur des skis, mais bien sûr nous n’étions pas tirés par eux. Nous voulons voir cette idée et nous la voulons vraiment. »

Selon le fondateur d’origine, la clé du succès réside dans une bonne connaissance entre le chien et son maître. Cette alchimie et cette confiance entre deux personnes sont importantes à faire, afin de permettre au même groupe et de réaliser les mêmes mouvements.

On sait qu’en Norvège et dans d’autres pays, le canicross joue un rôle important dans la culture de certaines nations. En France, comme indiqué Bapetizo Super, Bien que l’environnement soit très convivial, même s’il ne l’est pas. “C’est la beauté, c’est un secret. Ce genre de dressage peut inciter les gens à déplacer leurs animaux », espère-t-il.

Baptiste Gros, Biathlon, ski d'état, équipe nordique, saut à ski, ski spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Baptiste Gros (FRA) – Clara Lalande

Le premier crossbreaker a été accompli lors de ce voyage : « J’ai envie de le refaire, en ski joëring (à skis), en canicross ou en VTT. Cela m’empêchera de le voir comme un sport à part entière. Je ne l’aborde pas de manière compétitive comme avant, mais pour le pur plaisir. »

Il est entré dans une grande partie de sa nouvelle vie en tant que retraité. Baptiste Nui Sans doute partager sa passion dans les entreprises en ligne. Et c’est peut-être ce qui réveillera le duo dans les années à venir.


Lis le


Les cinq dernières nouvelles

Leave a Comment

%d bloggers like this: