Benjamin Weger : “J’ai eu la chance de gagner des médailles” – Infos sportives – Ski

Des hauts et des bas

Le Haut-Valaisan Benjamin Weger a été le premier Suisse à se lancer directement dans le biathlon, sans se lancer dans le ski de fond. Auparavant, les Suisses n’avaient pas cette opportunité car le sport n’était pas très apprécié dans le pays.

Il n’a fallu que dix ans à la Suisse pour établir des équipes en Coupe du monde, tant masculines que féminines. La formation a dû être intégrée à Swiss-Ski, en 2004, pour donner une impulsion.

Puis, sous la houlette de Selina Gasparin et Benjamin Weger, la punition a réussi et responsabilisé de nombreux jeunes. Aujourd’hui, il a été diffusé en direct sur les antennes de la télévision suisse allemande.

Pionnier de la punition, Benjamin Weger s’est rapidement fait un nom sur les tournées mondiales, remportant d’abord des médailles chez les juniors avant de participer à ses premiers Jeux Olympiques en 2020.

Un an plus tard, le Suisse décroche son premier podium en Coupe du monde avant de récidiver trois fois la suivante, puis une dernière fois en janvier 2021 à Ruhpolding.

“Tout le monde pensait, y compris moi, à l’époque, entre 2010 et 2012, que je deviendrais bientôt une figure majeure”, a-t-il déclaré. se souvient Benjamin Weger. Mais ce dernier n’est pas bon.

Puis il devient victime de surentraînement, perdant sa confiance et la précision de son tir. “Dans la tête, ce n’est pas facile. Il faut apprendre à vivre avec ces problèmes.diviser le Valaisan.

« Alors pour gravir la falaise, je me suis dit que j’avais de la chance de pouvoir me donner au biathlon.

Cela a été un peu exagéré et Weger a fait de son mieux et a terminé plusieurs fois dans le Top 10 à la Coupe du monde, mais jamais, à son grand regret, il n’a jamais pu remporter une médaille dans un événement majeur.

Rejoindre un groupe avec de petits professeurs ne l’a pas aidée, mais ce n’était pas la seule.

“J’ai la scène pour gagner des médailles olympiques et mondiales”, il croit. “Je ne pense pas avoir échoué. Mais je n’ai pas eu le temps dont j’avais besoin pour les grandes réunions.”

Avant de prendre sa retraite, Benjamin Weger espérait faire un concert à Pékin mais n’a pas trouvé le style et la scène. Le Valaisan s’offrira ensuite le Top 10 final à Otepaa avant de déclarer l’amour au monde du tourisme.

Il fera ensuite sa dernière apparition au tournoi suisse de Realp, sans aucune idée de ce que l’avenir lui réserve. “Je vais à un poste vacant, ou une vacance, je me nettoie la tête d’abord, je pense à autre chose qu’au sport. » il a fini.

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: