Biathlon | Hugo Rivail : “C’est dur de quitter ce milieu dans lequel j’ai grandi” | Magazine nordique | #1 Biathlon

Biathlon : Hugo Rivail explique pourquoi il a décidé de lâcher le fusil

Dimanche dernier, quelques jours après l’expulsion du équipes de France de biathlon pour la période 2022/2023, le Savoyard Hugo Rivaille, 25 ans, a pris la décision de mettre un terme à sa carrière. Médaillé mondial chez les juniors au relais, gagné dans le circuit Jeune photographie mais leMÈRE-Tassepas du tout N’a pas couru à la coupe du mondea finalement arrêté sa voie dans le biathlon quelques semaines après son jeune frère MélineIl avait trois ans de moins.

“C’est une pure tradition”, explique-t-il. On a des objectifs à notre niveau et on se tient en même temps ! C’est bizarre, mais il y a d’autres choses à voir sur la page. “Car La librairie nordique, Hugo Rivaille Il a accepté de reconsidérer sa décision d’arrêter le biathlon. La maintenance.

  • L’annonce des compositions des équipes de France de biathlon, sans votre nom, est la raison de votre retraite ?

Pour être tout à fait honnête, j’y pensais depuis un moment. Dès la fin de la saison, j’ai eu du mal à rester sur les rosters, donc j’ai pu partir. J’ai toujours attendu que les listes soient publiées car j’aurais continué si j’avais été maintenu dans l’entreprise française. J’ai de l’espoir, mais c’est comme ça… Il m’a fallu une semaine pour réfléchir et ne pas décider rapidement, mais j’ai décidé de rester là.

Hugo Rivail (FRA) – Leo Authamayou/NordicFocus
  • Avez-vous eu des explications sur votre départ de la société fédérale ?

Pas forcément, mais je pense que c’est… C’est juste parce qu’il y a des jeunes qui arrivent et qui font leur part à la fois, je n’ai pas montré les bons résultats pour aller haut. Pour moi, ce n’est pas surprenant, mais je veux continuer [rires] !

“Peut-être que je ne peux pas monter”Hugo Rivail chez Nordic Magazine

  • Pour clore ce chapitre du biathlon, y a-t-il un problème à ne pas pouvoir bien faire ?

Pas de problème car j’ai toujours travaillé de la bonne manière et j’ai fait les choses qui devaient être faites. Ce n’est pas fini, mais je donne tout ce que je peux à mon niveau. Peut-être que je ne peux pas me lever. Ce n’est pas un problème, mais c’est certainement difficile de quitter cet environnement qui a grandi en moi. Je skie depuis 15 ans. J’ai tout appris là-bas, donc c’est difficile de remplacer tout ça.

Hugo Rivail, biathlon, course d'état, ski nordique, ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Hugo Rivail (FRA) – Manzoni/NordicFocus
  • Avez-vous envisagé de continuer en dehors de la Fédération ?

J’ai beaucoup réfléchi à cette possibilité d’avoir une équipe qui me permettrait de me préparer pour atteindre un niveau de Coupe du monde et pas seulement la Coupe IBU. J’avais beaucoup d’options, dont une très bonne avec le comité Savoie où ils ont travaillé fort, mais j’ai finalement décidé d’arrêter. J’ai 25 ans, j’ai envie de changer rapidement de façon de faire autre chose. Avec deux ou trois jeunes années, j’ai continué, vraiment !

“Bien sûr, je veux monter là-haut [en coupe du monde] »Hugo Rivail chez Nordic Magazine

  • Enfin, vous sortez victorieux lors du match de Coupe IBU à Ridnaun, en Italie…

Oui bien! Et globalement, les deux dernières semaines ont été bien meilleures avec un top 6 au sprint, une bonne recherche et ce gros deal avec mes amis. C’est une bonne idée de finir ça, même si je suis si loin en ce début d’année.

Hanna Kebinger, Johannes Donhauser, Philipp Horn, Marion Wiesensarter, Sébastien Mahon, Caroline Colombo, Hugo Rivail, Camille Bened, Ingela Andersson, Emil Nykvist, Elisabeth Hoegberg, Henning Sjokvist, Biathlon, navigation, Nordic joint, flying ski, lele ski.  spécial, nordicmag, mag nordique, biathlon mag nordique, biathlon 2022, ski nordique, magazine biathlon, magazine nordique, ski nordique
Hanna Kebinger (GER), Johannes Donhauser (GER), Philipp Horn (GER), Marion Wiesensarter (GER), Sébastien Mahon (FRA), Caroline Colombo (FRA), Hugo Rivail (FRA), Camille Bened (FRA), Ingela Andersson (SWE), Emil Nykvist (SWE), Elisabeth Hoegberg (SWE), Henning Sjokvist (SWE) – Deubert/IBU
  • Regrettez-vous de ne pas avoir participé à la Coupe du monde ?

Bien sûr, je veux y aller. C’est ce que chaque concurrent veut! Mais je n’avais pas le temps, les conséquences et la routine à exiger. Toutefois.

“Je vais le perdre”Hugo Rivail chez Nordic Magazine

  • Que retiens-tu de ces années passées dans le monde du biathlon ?

Il y en a beaucoup, mais avant tout la famille du biathlon. C’est incroyable, avec des Français et des étrangers. Nous sommes tous dans la même communauté et nous partageons des choses incroyables. Bien sûr, ça va me manquer.

Camille Bened, Caroline Colombo, Sébastien Mahon, Hugo Rivail, biathlon, navigation étatique, joint nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Camille Bened (FRA), Caroline Colombo (FRA), Sébastien Mahon (FRA), Hugo Rivail (FRA) – Deubert/IBU
  • Savez-vous ce que votre avenir vous réserve ?

Je ne sais pas quoi faire, mais je sais que je n’irai pas très loin du biathlon. Cela m’a vraiment marqué! Je me donne le temps de penser à mon avenir [il est actuellement en licence de gestion et développement des organisations de sport et de loisir, NDLR].


Lis le


Les cinq dernières nouvelles

Leave a Comment

%d bloggers like this: