Biathlon. Les biathlètes vosgiens ont appris à travailler dur avec peu

“Nous n’avons pas de pétrole, mais nous avons des idées”, disait Valéry Giscard d’Estaing lors du premier séisme pétrolier de 1976. Le pendant des Vosges nordiques serait plutôt “nous avons un petit business mais nous avons des conséquences”. Le sujet est un serpent marin du Massif des Vosges depuis des années. Et sans surprise, les résultats obtenus cette saison par les sportifs locaux, notamment en biathlon, ont remis le sujet sur le devant de la scène. Pour chaque Vosgien entré dans le cercle mondial ces derniers mois, nous avons choisi quatre grandes journées.

Paula Botet, 23 décembre

Une option pour l’équipe de France : voici ce que Bressaude Paula Botet a eu sous son sapin il y a quelques mois, qui a également fêté ses 21 ans le 19 décembre dernier. Après le début de saison, tout le feu de la Coupe IBU (deuxième du mondial) avec quatre podiums sur trois niveaux, la jeune Vosgienne avec Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon a été choisie pour n’en citer que quelques-unes.

Paula Botet n’était cependant pas sûre de rejoindre l’équipe de la Coupe IBU, elle a donc fêté sa première sélection début janvier à Oberhof (Allemagne). Toujours classée dans le top 40 à la Coupe du monde (six fois sur neuf), la fille de Véronique Claudel a eu deux joueuses incontournables cette saison. C’était le 20 janvier 2022, lorsqu’il a découvert qu’il s’envolait pour les Jeux olympiques de Pékin avec un poste de remplaçant. Puis, deux jours plus tard, le 22 janvier, bien qu’il n’y ait aucun doute dans l’actualité, il remporte sa première médaille (en bronze) à la Coupe du monde avec le Relais Bleu. de parler aux meilleurs des meilleurs dans les mois à venir, même si la Fédération a annoncé qu’il continuerait de faire partie de l’équipe A cette saison.

Ces informations ont été bloquées car vous n’acceptez pas les cookies.

En cliquant “Oui”les cookies seront enregistrés jusqu’à ce que vous puissiez voir les informations .

En cliquant “J’accepte tous les cookies”Vous acceptez le placement de cookies pour stocker vos informations sur nos sites et les demandes à des fins de confidentialité et de publicité.

Vous avez la possibilité de retourner votre consentement à tout moment.
Soignez mes choix


Florent Claude, le 7 janvier

“C’était le meilleur week-end de ma carrière”, a déclaré le biathlète Florent Claude à propos des quelques jours qu’il a passés à l’Oberhof début janvier. Il faut dire qu’avec une 11ème place au sprint, une sixième au relais combiné et, enfin, une neuvième dans la suite, le parcours allemand a été un véritable succès pour le benjamin des juniors, courant sous les couleurs belges. . Au total, Bassuroi a confirmé sa place en Coupe du monde à plusieurs reprises ces derniers mois. Ce qu’il dit est 2021-2022 son “meilleur temps depuis qu’il a commencé le biathlon”.

Ces informations ont été bloquées car vous n’acceptez pas les cookies.

En cliquant “Oui”les cookies seront enregistrés jusqu’à ce que vous puissiez voir les informations .

En cliquant “J’accepte tous les cookies”Vous acceptez le placement de cookies pour stocker vos informations sur nos sites et les demandes à des fins de confidentialité et de publicité.

Vous avez la possibilité de retourner votre consentement à tout moment.
Soignez mes choix


Car s’il n’a pas su surfer dans ce genre de bel exercice lors des Jeux de Pékin (75e chez les hommes et 84e en sprint), Florent Claude (30 ans) a décroché deux médailles aux Championnats du monde d’été. (bronze au super-sprint et argent à la poursuite). Avec cinq vainqueurs du top 20 chacun à la Coupe du monde 2021-2022, les Vosges ont fait un point avec l’avenir… Et les Mondiaux de biathlon, qui se dérouleront en février 2023… à Oberhof.

Émilien Claude, 18 mars

Après avoir passé 364 jours hors de la Coupe du monde (sa dernière élection a été enregistrée le 19 mars 2021, à Östersund), le Bassurois Emilien Claude, 22 ans, est heureux de retrouver le grand tour en mars dernier, la dernière saison de l’équipe. situé près d’Oslo. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette annonce avec un A n’a rien. Avant de partir en Norvège, Emilien Claude a dû disputer la Coupe IBU.

Ces informations ont été bloquées car vous n’acceptez pas les cookies.

En cliquant “Oui”les cookies seront enregistrés jusqu’à ce que vous puissiez voir les informations .

En cliquant “J’accepte tous les cookies”Vous acceptez le placement de cookies pour stocker vos informations sur nos sites et les demandes à des fins de confidentialité et de publicité.

Vous avez la possibilité de retourner votre consentement à tout moment.
Soignez mes choix


Souvent sur la bonne voie mais loin des podiums, Emilien Claude a remporté le championnat indien à Brezno, avec une première place au sprint. Quelques jours plus tard, alors que les préparatifs étaient écourtés par le COVID, il décroche la médaille d’argent dans la même équipe aux Championnats d’Europe… de relais à Ridnaun. Avec autant de résultats, il pourrait ajouter sa place dans le top 10 du tableau large, gagnant ainsi une invitation au tour final de la Coupe du monde, à Oslo. peut enregistrer ses meilleurs résultats à ce niveau (27e au sprint puis 20e au suivi). .

Fabien Claude, le 15 février

“C’était incroyable et incroyable de voir ça.” On veut croire que Fabien Claude sera dans son adolescence le 15 février, jour de la médaille d’argent olympique du relais tricolore. Alors que les matchs étaient durs comme nous l’a dit le passionné (9 chez l’homme, 21 au sprint, 16 à la poursuite et 26 au grand départ), c’est donc à Bassuroi de revenir de Chine avec un collier autour du cou, perdu son chemin. Vosgien est la troisième à monter sur le podium lors des jeux d’hiver, derrière Véronique Claudel et Adrien Backscheider.

Ces informations ont été bloquées car vous n’acceptez pas les cookies.

En cliquant “Oui”les cookies seront enregistrés jusqu’à ce que vous puissiez voir les informations .

En cliquant “J’accepte tous les cookies”Vous acceptez le placement de cookies pour stocker vos informations sur nos sites et les demandes à des fins de confidentialité et de publicité.

Vous avez la possibilité de retourner votre consentement à tout moment.
Soignez mes choix


Maintenant qu’il a été « dévoilé » par cet ancien champion olympique, le biathlète de 27 ans veut poursuivre son ascension, avec les Jeux olympiques (ua) de 2026 dans les yeux. Mais avant d’y penser, la Coupe du monde continuera à jouer son rôle. Hormis les podiums individuels l’an passé (il est monté trois fois au box à ce stade), qui sera le numéro 3 de l’équipe de France avec la fin de carrière de Simon Desthieux.Voyez un bon œil pour aller de l’avant. toi encore. “Je veux faire le top 5, ce qui veut dire que j’ai choisi beaucoup de cartons”, avait-il révélé en avril dernier. En dehors de cela, Fabien Claude a un autre objectif : performer lors de la Coupe du monde de France, au Grand-Bornand. Une chose est claire : le leadership du biathlon vosgien est un concept clair.

Ces informations ont été bloquées car vous n’acceptez pas les cookies.

En cliquant “Oui”les cookies seront enregistrés jusqu’à ce que vous puissiez voir les informations .

En cliquant “J’accepte tous les cookies”Vous acceptez le placement de cookies pour stocker vos informations sur nos sites et les demandes à des fins de confidentialité et de publicité.

Vous avez la possibilité de retourner votre consentement à tout moment.
Soignez mes choix


Leave a Comment

%d bloggers like this: