ce qui a été préparé après l’investissement de 30 millions d’euros

Ambassadrice du service public depuis 2004 pour exploiter le centre Font-Romeu Pyrénées 2000, la société Altiservice fondée à Toulouse a réuni fin avril pour environ 25 ans le SIVU (Société de promotion immobilière Font-Romeu-Romeu. Pyrénées 2000 pour les communes de Font-Romeu et Bolquère).

Il y a 23 remontées mécaniques, 42 pistes de ski (45 km), 103 km de pistes de ski de fond.

« Désormais 2021-2022, nous avons enregistré 515 000 journées de ski cumulées, avec des pointes à 12 000/jour, ce qui est une très bonne performance, proche d’un record. a déclaré Yves Rougier, directeur général d’Altiservice. L’hôtel réalise un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros dont 95% en hiver. Elle emploie 200 personnes l’hiver et le travail du terrain génère 1 500 emplois indirects… Il faut rappeler que 1 euro dépensé sur les remontées mécaniques c’est 6 ou 7 euros dépensés et environ, et de manière similaire, une activité sur les skis . Les remontées mécaniques peuvent accueillir 6 ou 7 emplois aux alentours, dans des commerces, des appartements, des locations de ski ou des écoles de ski. Il y a environ 30 000 hôtels (hôtels, centres de villégiature, locations Airbnb, vente par correspondance) et on estime que les quatre mois d’hiver sont aussi nombreux que les huit autres mois de l’année. Pour l’instant, on n’a pas la martingale pour faire grand chose l’été… »

15 millions d’euros au centre névralgique du terrain

S’il n’y a pas de martingale, le pilote entre. Et pour les trois prochaines années, jusqu’à 30 millions d’euros, il a annoncé quand signer le contrat de concession.

“Il y a beaucoup d’investissements dans les domaines skiables, environ un million par an, mais aujourd’hui le but est de séparer, d’attirer des touristes toute l’année mais d’en attirer de nouveaux” C’est une maison de famille et une des deux personnes n’en a pas. t ski, il faut donc prévoir d’autres activités. Cet investissement pourra mettre en valeur la beauté du territoire.

Le plus gros projet – et le plus cher (environ 15 millions d’euros) – laisse présager un mouvement lent par la rénovation et le réaménagement de la télécabine des Airelles. Le centre névralgique de la station pour accéder au domaine skiable, abaissera la future base, supprimera les escaliers actuels qui bloquent les pistes glissantes, et sera équipé d’entrée pour les personnes à mobilité réduite. La puissance de la télécabine sera augmentée pour transporter plus de 2 000 personnes par heure.

Cette amélioration du niveau de service entraînera le réaménagement du front de glace de la région de Font-Romeu afin d’augmenter la mobilité des skieurs et d’offrir un domaine plus sûr et plus ludique. rejoindre Yves Rougier. La construction a commencé et la livraison est prévue pour l’hiver 2023-2024. »

1000 m voie ferrée et tyrolienne

L’autre gros investissement (3 millions d’euros) concerne un passe-temps très apprécié par ceux qui recherchent une activité hors-ski : une luge sur les trains dans les Pyrénées 2000. Un débat houleux. sera. cela peut se faire en hiver, pendant les vacances de Pâques, mais aussi pendant les vacances d’été et la Toussaint. Son ouverture est prévue en 2023.

Un levier à fonction « quatre places » : une tyrolienne de 1 000 m de long (démarrant à 2 213 m et atteignant une hauteur de 2 000 m) dans le secteur de La Calme, doit être installée en service jusqu’à l’été 2024.

Dans la région Pyrénées 2000, Altiservice développe le premier ski de déglaçage pour débutants et enfants. À l’hiver 2024, un parcours ludique en forêt sera créé pour les enfants. Dès l’été 2024, le télésiège du Belvédère sera rénové avec une gare centrale (environ 4 millions d’euros) pour desservir le vol des Gentianes, » qui peut, en été, passer par le VTT », Yves Rougier est génial.

Pont entre Font-Romeu et les Pyrénées 2000

A l’été 2025, l’accès au site classé des Bouillouses, destination prisée, sera affiné et amélioré, en remplaçant le télésiège Calme Nord par un télésiège six places (7 millions d’euros).

« Cet été 2022, nous allons relancer et développer les produits de Dévalkart, Trottin’herbe, Aéro-trampoline et ice-tubing de manière synthétique, rejoindre le Directeur Général d’Altiservice. Et ça A la chute, nous construirons une passerelle entre les falaises du Levant au Coll de Pam et la nouvelle falaise des Fornells pour atteindre le dénivelé de Font-Romeu aux 2000 Pyrénées. Cela permettra aux skieurs de se déplacer plus facilement que de prendre une très petite quantité de ski ! »

Selon Altiservice, cette nouvelle manifestation estivale pourrait créer jusqu’à huit nouveaux emplois.

Enfin, dans les activités de ski nordique, la communauté de communes des Pyrénées catalanes consacrera près de 3 millions d’euros à un nouvel équipement dédié à l’apprentissage du ski de fond, ainsi qu’à un nouvel espace dédié au biathlon avec la construction d’une clé de voûte.

* Altiservice gère également la station de ski de Saint-Lary en régie (jusqu’en 2039) où 22 millions d’euros d’investissements sont prévus sur deux ans. Il sera également en charge de la construction et de la maintenance du bus de la ville de Toulouse, qui sera mis en service le 13 mai 2022. Dès 2019, Altiservice sera majoritaire dans le fonds BTP Impact Local, géré par Vauban Infrastructure Partners, filiale de Natixis. Administrateurs (Groupe BPCE – Banques Populaires Caisses d’Epargne).