De L’Aigle, ils se sont lancés dans une campagne de sensibilisation au cancer du sein

(De gauche à droite) Elodie Saillard et Peggy Haubert se rendent en Laponie pour récolter des fonds pour la Ligue contre le cancer. ©DR

Peggy Haubert et Elodie Saillard de L’Aigle (Orne). Ils se sont rencontrés en 1998 et ne se sont jamais quittés, “c’est ma soeur dans l’âme”, écrit Peggy.

Expériences par temps froid

La vie de Peggy change lorsqu’elle est découverte cancer du sein en 2011 puis en 2015, « mon ami m’a toujours soutenu ». Seulement pour médicaments, “J’ai eu beaucoup de chagrin.” Puis il a dit à son oncologue de faire du sport, “mais je n’en ai pas fait”. Son amie, une grande athlète, est là pour l’aider et la soutenir.

Elle espérait que nous naviguerions ensemble, son soutien m’a apporté un grand succès.

Peggy Haubert, qui a remporté le Trophée de Laponie

Au début, la seconde a couru une longue distance pour ré-entraîner Peggy au sport, « maintenant je cours entre 5 et 10 milles plusieurs fois par semaine ». Après des années à vouloir s’impliquer compétition sportive, ils ont décidé en novembre 2021 de se lancer et de s’inscrire au Trophée de Laponie. Cette attaque a été perpétrée par Cinq jours C’est vrai 100% féminin. Au total, ce sont 50 frappeurs, dont les Aiglonnes, qui devront relever quelques défis. Le premier jour était un test de Holo & Kamaa qJe les attends. Sur un total de 14 à 17 km, ils doivent courir sur glace gelée pendant 5 kilomètres puis courir en bottes de neige sur 2 kilomètres de glace gelée et terminer le parcours.

La deuxième expérience s’appelle Holo et FatBike “. Chez les habitués du 14 à 17 km, le second courra dans l’épreuve pour l’un et dans la voiture pour l’autre. Bien sûr, les emplacements peuvent être modifiés en cours d’épreuve, mais il faut que l’équipe arrive. La dernière tentative, Expropriation foncière et Icemad », a été divisé en deux essais. Dans un premier temps, les hommes devaient effectuer un parcours de 4 boucles de 800 km en relais de ski de fond. Ensuite, le Trophée de Laponie se terminera par une course d’obstacles suivie de la descente de 950 mètres de Bob.

Vous n’avez pas à abandonner

Pour Elodie, grande sportive, ce n’est pas le premier combat auquel elle est confrontée. En fait, “il a participé au raid Amazon au Sri Lanka”. Depuis 2015, le second est entré dans la course Rochambelle (course de 5 km pour la lutte contre les maladies gynécologiques organisée à Caen).

Cette course, que nous faisons chaque année, est une façon d’apporter notre soutien.

Peggy Haubert

De plus, le duo a choisi de s’appeler le Roch’Caen Belles en hommage aux pères nourriciers de la Seconde Guerre mondiale dits “Rochambelles”. Avec cette connaissance, c’est la première fois que Peggy est impliquée dans un long événement.

Pour participer à cette attaque, je m’entraîne régulièrement, je dois être en bonne condition physique pour la Laponie et pouvoir supporter les températures.

Peggy Haubert

Le duo a également décidé de former un groupe, “Pink Sisters”, c’est ce qu’ils pensent Collecte de fonds pour le cancer du sein lors de divers événements. Ils vendent “de bonnes choses pour récolter de l’argent et nous serons peut-être sur le marché de l’Aube le 1er mai, mais pour l’instant rien n’est clair”. Mais pour financer leur invasion de la Laponie, ils recherchent partisans, “ça devrait être 7 000 euros d’investissement pour nous deux”. Peggy travaille à Caen, elle va dans le Calvados et Elodie s’occupe de l’Orne.

Vidéos : actuellement dans Actu

Cette attaque est basée sur des problèmes personnels. Je veux envoyer le message que nous n’avons pas à partir. Même après 10 ans d’entretien, on peut encore faire des choses.

Peggy Haubert

Vous pouvez suivre le parcours de Peggy et Elodie sur leur page Facebook “Les Roch’Caen Belles”.

Cet article vous a-t-il été utile ? Notez que vous pouvez suivre Le Réveil Normand sur la page Mon actualité. En un clic, après votre inscription, vous verrez toutes les actualités de vos villes et monuments préférés.

Leave a Comment

%d bloggers like this: