Dinard. À la recherche des meilleurs jeunes sportifs. Joue

Lorsque Benjamin Daviet a remporté ses médailles paralympiques, les regards des entraîneurs handisport se sont réunis à Dinard (Ille-et-Vilaine). La conférence du public champion de biathlon et champion de ski de fond, mercredi 20 avril 2022, a une nouvelle fois réconforté la commission de connaissances Jap (Jeunes à Potentiel), qui réunit une quinzaine de jeunes bretons en situation de handicap, au Campus Sport (ex -Creps). ). Beaucoup d’entre eux rêvaient de voir une carrière de porte-drapeau de l’ambassadeur tricolore aux Jeux d’hiver de Pékin en 2022.

Le discours de Benjamin Daviet, venu en sa qualité de membre du groupe EDF, partenaire de l’événement, a attiré l’attention. “Admettre son handicap après un événement traumatisant n’est pas facile. montre l’athlète, qui a subi une fracture du genou gauche à l’âge de 17 ans, et après un développement de staphylocoque doré qui a raidi sa jambe à la fin de son hospitalisation. Mais le sport est une bonne école pour cela. »

Le quotidien d’un athlète professionnel

Melvyn, 21 ans, de Rennes, pratique le handball. © Ouest-France

Melvyn, 21 ans, originaire de Rennes, se voit pleinement du côté des skieurs. L’ancien échanson a été victime il y a trois ans d’un grave accident de voiture qui l’a obligé à se déplacer désormais en fauteuil roulant. L’entraîneur de vélo à main calcule ce cours pendant une semaine “progressez et rejoignez d’autres joueurs dans une situation similaire”.

L’image de Campus Sport est parfaite pour cela. Ses avantages permettent aux jeunes de pratiquer le tennis de table, la natation, le vélo et le sport, ainsi que diverses activités adaptées à leur handicap. “Notre objectif est de leur permettre de vivre pendant une semaine le quotidien d’un athlète professionnel”, a-t-il déclaré. résumé par Joffrey Tregoat, rédacteur en chef du Comité Régional Handisport Bretagne (CRBH), animateur du panneau d’information.

Jeux Paralympiques 2028

L'élève de l'école d'art d'Illan, originaire du monde du renne (ille-et-vilaine), participera aux prochains jeux nationaux en juin 2022.  © Ouest-France

Ilan, étudiant de la région rennaise (Ille-et-Vilaine), participera aux Jeux nationaux du futur en juin 2022. © Ouest-France

Un primo-pensionnaire Ilan, 12 ans, de Saint-Jacques-de-la-Lande, au sud-ouest de Rennes, a été victime d’un accident vasculaire cérébral (accident vasculaire cérébral.) à la naissance et à moitié perdu du côté gauche. L’écolier veut pratiquer son jeu de tennis de table. “J’ai beaucoup à apprendre pour concourir, montrer à l’élève de 5un. Mais les propos de Benjamin Daviet me donnent confiance. Malgré les lacunes, de grandes choses peuvent être accomplies. »

Pour Ilan, la prochaine étape se tiendra en juin 2022, dans le cadre des Jeux nationaux du futur, à Tourcoing (Hauts-de-France), avec d’autres paraathlètes bretons. Et lui et tous les autres du jury attendent les évaluations du CRBH car les meilleurs peuvent participer au même événement mais au niveau national, qui est mis en place pour la Toussaint à Limoges (Nouvelle-Aquitaine). Enfin, l’élite s’y rendra à Talence, près de Bordeaux, et son gymnase fédéral handisport.

photo de Benjamin daviet s'exprimant lors d'une visioconférence avec deux jeunes bretons du centre fédéral de conditionnement physique.  © Ouest-France

Benjamin Daviet s’est entretenu par visioconférence avec deux jeunes bretons du Centre Fédéral Handisport. © Ouest-France

Parmi les chanceux figureront Hugo et Gwennaïg, deux jeunes sportifs du Finistère, pratiquants de tennis de table et de tennis, qui ont participé il y a quelques années au stage de Dinard. Lors d’une visioconférence prévue en marge de l’événement, Benjamin Daviet a pu leur donner ses conseils : “N’hésitez pas à demander aux premiers dirigeants de vous enseigner. Vous détenez les cartes de votre avenir entre vos mains.” Cela sera probablement enregistré lors des Jeux paralympiques de 2028 à Los Angeles (USA).

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: