Egalement prévu pour l’Ultra trail du puy Mary Aurillac (UTPMA)

Les 105 km de l’Ultra trail du puy Mary n’ont pas été trop longs pour son organisateur. Après deux combats annulés pour cause de Covid 19, la course reprend ce samedi à 00h01 depuis la place des Carmes à Aurillac. Courue pour la dernière fois en 2019, la course revient avec une nouvelle équipe de direction et deux présidents, Xavier Ducheix et Jean-Yves Force, en tête, mais non sans le premier dirigeant, Daniel Lamouroux, qui a continué à soutenir et a été nommé honoraire. Président. .

“Il faut relancer la machine, avec beaucoup d’informations pour nous. Pendant que tu es au bureau, tu vois des situations”, raconte Xavier Ducheix, le road runner, qui rejoint par sa compagne, ancienne prof d’EPS, qui utilisé pour le ski et les courses de longue distance.

uku uku Dans le Cantal, jusqu’à 36°C en fond de vallée, samedi, à l’UTPMA, changeant la météo au double de ses points d’eau.

S’appuyant sur un nouveau bureau mais conservant quelques troupes importantes, et avec une armée de plus de 500 volontaires, l’équipe de TOM15 a également été encouragée avec un état-major pour organiser le communiqué de presse comme prévu en 2020 mais deux ans se sont écoulés.

Recevez notre newsletter Terre de Sports et recevez chaque lundi l’actualité et les résultats de votre sport préféré.

NL {“path”: “mini-thematique-inscription”, “thematique”: “MT_Sports_Multisports”, “accessCode”: “14145366”, “allowGCS”: “true”, “bodyClass”: “ripo_generic”, “contextLevel”: “KEEP_ALL”, “filterMotsCles”: “1 | 11 | 26 | 28 | 2593 | 17099 | 17123”, “gabarit”: “generic”, “hasEssentiel”: “true”, “idArticle”: “4145366”, “idArticlesList “:” 4145366 “,” idDepartement “:” 233 “,” idZone “:” 9941 “,” motsCles “:” 1 | 11 | 26 | 28 | 2593 | 17099 | 17123 “,” premium “:” true “, “pubs”: “banniere_haute | articles”, “site”: “MT”, “sousDomain”: “www”, “urlTitle”: “kahi-manao-hoi-no-lultra-trail-du-puy-mary-aurillac -utpma “}

Gardant sa trace, le 52 km a été repensé

“Pendant 105 km, le parcours ne change pas. En revanche, sur 52 km, on a un ‘nouveau vieux truc’, même si on part sur un parcours très différent. C’est toujours de Mandailles, mais c’est en partie contre 105 km depuis le col du Pertus. Nous avons emprunté cette route jusqu’au col de Berganty où la voie de l’Ultra est d’abord passée, de nuit. Ce double contrôle nous a été difficile.

Sollicitée pour annuler les réservations 2021 retenues après le report initial de 2020, l’équipe organisatrice a démissionné, mais pour leur plus grand plaisir, il reste une victoire régulière pour cette saison 9 avec toutes les places les deux routes étaient désertes. heures. Cependant, il existe des zones sur 24 km, qui se disputent en solo ou en relais.

Ultra-trail : Une Auvergnate explose l’histoire féminine du GR20, en Corse

“Les deux épreuves s’adressent aux sportifs de haut niveau. Avec 24 km, on est dans la course aux professionnels sur des courses courtes, de façon naturelle, mais on veut permettre à des coureurs moins expérimentés, ludiques, de se positionner en situation pratique”. , avec un ami, un ami, un proche… renforcer le côté convivial est l’objet de l’événement », explique Jean-Yves Force.

Sangé Sherpa et Sarah Vieuille, deux principales supportrices

En mettant en place une course à un niveau pro mais sans tomber dans un cadre professionnel – où l’équipe médicale est bénévole, un exemple à ce niveau – l’UTPMA reste fidèle même quand tout est un sport dur vraiment génial. Avec la réputation d’attirer du beau monde, comme en témoigne le plateau de 105 km.

Parmi les favoris de cette série, l’épreuve a été marquée par l’arrivée de Mathieu Cazajous, 4 vainqueurs en 2022 avec deux ultras : le parcours Hautacam et les courts et terminant 3e à la Diagonale de fous. Habitué de la course, le père de Sangé Sherpa 2022 s’attend à sa première victoire cette année après sa 2e meilleure place dans l’expérience volcan (110 km) en mai.

Celui-ci devrait concurrencer la concurrence d’Alban Berson, 4e sur 146 km de l’UTPMB 2021 ou 4e sur la piste arrière des Citadelles. L’Auvergnat Fabien Demure est annoncé bien au-delà de ce à quoi il a l’habitude de briller.

Chez les femmes, parmi les deux Aurillacoises se trouvaient Domitille Fabre (3e de la course en 2019) et Mélanie Finas (3e du MIUT de Madère en 2022), en lutte avec la déesse de l’événement, Sarah Vieuille (5 victoires en 2021 mais de retour de blessure) et Mélanie Rousset qui a remporté l’Ecolo trail de l’Izoard l’an dernier et remporté l’UTPMA. “Mais des choses incroyables se produisent toujours”, a déclaré Xavier Ducheix.

Jean-Paul Cohade

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: