Hockey sur glace : A noter : les Gallois n’ont pas la cote auprès de l’équipe de Suisse

Publié

Le Genevois Damien Riat est le seul Romand sélectionné pour le Championnat du monde en Finlande. L’équipe de Patrick Fischer affrontera l’Italie samedi (15h20).

Damien Riat est le seul survivant romain de l’équipe suisse.

Pascal Muller/freshfocus

Rome aux élections ? Qui sont les Romains ?

Oui, il y en a bien un : Damien Riat, l’invité “surprise” d’une équipe suisse qui cherche une place dans le Top 4 à la Coupe du monde en Finlande et doit apprendre à piloter sans Roman Josi, parti en Famille. prof.

Les Genevois du Lausanne HC ont réalisé un bon programme de préparation pour le Championnat du monde et se sont vraiment démarqués lors des trois derniers matchs tests. Il est le seul survivant romain de l’équipe suisse cette année.

Damien Riat n’est pas ce que nous attendions avec impatience cette année, mais il est également de retour dans la grande compétition pour la première fois depuis 2019.

Les autres Gallois ? Pour rajouter un peu à la ligne : “Poutzés” ! Hop, balai !

Ils étaient quatre aux JO en février dernier (Hofmann, Haas, Loeffel et Mottet), mais tous ont été éliminés pour le Championnat du monde.

“L’équipe n’a pas eu le feu” lors des derniers JO, regrettait il y a quelques semaines l’entraîneur Patrick Fischer, lors d’une conférence de presse à Cham (Zug).

Les contrevenants sont-ils éliminés ? Il y a une étape que nous n’utilisons pas dans ces colonnes…

Cependant, un seul joueur de hockey de langue française a été appelé pour le Championnat du monde, ce qui est un très petit nombre. Ils seront cinq en 2021 en CM en Lettonie (Loeffel, Hofmann, Mottet, Rod, Praplan) et six en 2019 en Slovaquie (Loeffel, Haas, Hofmann, Rod, Praplan et Riat).

Coupé et non ramassé

Grégory Hofmann ? Non sélectionné, sous la forme de la retraite du joueur de Zoug après une saison difficile (ne pas aller dans la LNH, retourner en Suisse, perdre les Jeux olympiques, généralement en barrages, tête de série avec Zoug). Certes, le joueur du Jura bernois n’a pas fait mieux ces dernières semaines. Après tout, il était le meilleur joueur de langue française du pays.

Gaétan Haas ? La Bienne a besoin de se reposer comme une centrale électrique. Une autre opinion, rapportée par la NZZ, a déclaré qu’il n’avait pas du tout été sélectionné en raison d’un mauvais entretien avec l’entraîneur peu après les Jeux olympiques. Haas a-t-il dit à Patrick Fischer des vérités que le professeur a un peu goûtées ?

Romain Loeffel ? Le jeu de puissance standard et puissant a été coupé lors de la coupe finale. Les néophytes Andrea Glauser (Lausanne) et Dominik Egli (Davos) l’aimaient. Mais Loeffel est l’une des défenses suisses les plus anciennes aux Jeux olympiques et n’a pas nui au style de son équipe nationale ces dernières années. A 31 ans, Chaux-de-Fonnier a-t-elle d’abord payé le prix de la nouvelle politique voulue par Fischer et Lars Weibel, le dirigeant des entreprises publiques ? Un garçon de 31 ans, hein ?

Killian Mottet ? Il a également été renvoyé, lorsqu’il a prouvé à Pékin qu’il pouvait être un bon et intéressant combattant à choisir comme moqueur. Au lieu de cela, Fischer a choisi Marco Miranda (Genève-Servette), un joueur régulier du championnat de la Ligue nationale. Avec l’équipe de Suisse, Mottet n’a jamais eu l’occasion de briller et de se montrer à ses fans. Regarder

Noé Rod ? Tout comme février dans ses espoirs d’accéder aux Jeux olympiques, le capitaine du GSHC n’a pas manqué la coupe finale. Pour la deuxième fois consécutive, Rod a été disqualifié du vote la dernière fois. Difficile à prendre. Nando Eggenberger (Rapperswil), aujourd’hui coupé, et son coéquipier genevois Marco Miranda sont davantage un personnage aux yeux de l’entraîneur. Rod est un joueur habile et énergique qui est capable de fournir de sérieux coups de main, le score est encore plus bas.

Simon LeCoultre ? Voici un défenseur de 22 ans très intéressant qui aurait pu bénéficier d’un premier appel à une compétition majeure en tant qu’étudiant et en tant que collecteur de fonds pour de futures compétitions. Le Vaudois du GSHC, auteur de bonnes performances lors des derniers matchs tests, a été coupé en même temps que Mottet, vendredi dernier. La concurrence sur la défensive est évidemment très rude avec l’arrivée de trois joueurs de la NHL (Moser, Kukan, Siegenthaler).

Un autre exemple est Dave Sutter : ne pas regarder. The Last Valor of the Dragons a joué à de grands jeux sportifs sous l’apparence de Gottéron. Il était à la porte de la sélection en 2017 avant le tournoi de Paris et n’a pas eu une seconde chance de faire ses preuves en préparation, après l’élimination des Dragons. N’a-t-il pas besoin de regarder ?

Bien sûr, les joueurs de hockey romands ne sont pas populaires auprès de l’équipe suisse ces jours-ci.

Gardiens (3) : Sandro Aeschlimann (HC Davos), Reto Berra (Fribourg-Gotteron), Leonardo Genoni (EV Zoug).

Protecteurs (8): Dominik Egli (HC Davos), Michael Fora (Ambri), Tobias Geisser (Hershey Bears), Andrea Glauser (Lausanne HC), Dean Kukan (Columbus Blue Jackets), Christian Marti (ZSC Lions), Janis Moser (Arizona Coyotes), Jonas Siegenthaler (Diables du New Jersey).

Attaquant (14) : Andres Ambühl (HC Davos), Christoph Bertschy (Lausanne HC), Enzo Corvi (HC Davos), Fabrice Herzog (EV Zug), Nico Hischier (New Jersey Devils), Philipp Kurashev (Chicago Blackhawks), Denis Malgin (ZSC Lions), Timo Meier (San Jose Sharks), Marco Miranda (Genève-Servette), Damien Riat (Lausanne HC), Tristan Scherwey (CP Berne), Dario Simion (EV Zoug), Pius Suter (Detroit Red Wings), Calvin Thürkauf (Lugano) .

Leave a Comment

%d bloggers like this: