Hockey sur glace: Zoug gagne encore, Zurich commence à trembler

Publié

L’EV Zoug a battu Zurich 4-1 mercredi grâce au Tchèque Jan Kovar (4 points) et Dario Simion (trois buts). L’avance défensive n’était que de 3-2 en finale. Performance VI vendredi au Hallenstadion.

Zoug a rendu un match nul 3-2 dans la série. Des doutes subsistent.

Martin Meienberger/freshfocus

Il y a eu un choc terrible – genou à genou – entre Marco Pedretti et Reto Suri au milieu pour que ce résultat prenne un tout autre sens. Alors qu’il ne restait que 44 secondes à jouer en première mi-temps, l’ailier du ZSC Lions Jura a été renvoyé aux vestiaires dans un orage et des éclairs, après que Suri ait vu au bout de sa nuit des douleurs et une grave blessure. Après 8 secondes, Yannick Weber s’est emparé du plein dos de ZSC avec un two-pack entre les mains de Grégory Hofmann. Pour Zoug, c’est un moment en or dans un match de volley-ball à gagner à tout prix : deux minutes pleines à 5 contre 3, puis moins de 3 minutes de plus à 5 contre 4. Mais le ZSC, se battant au fil du temps, revêt son bleu d’action pour ne pas sortir d’une mauvaise position.

Le phénoménal Jan Kovar

Dès lundi au Hallenstadion lors de l’acte IV, Denis Malgin était chargé de lever le statu quo une fois la tempête passée. Le bon joueur des Lions a réussi un tour de magie pour arracher sa série de 9 victoires consécutives (31e, 0-1). Et en même temps, ZSC se sent plus comme un leader que jamais.

Si Malgin fait la différence pour le ZSC, l’EV Zug peut compter sur la beauté de Jan Kovar, le frère cadet de la garde des ZSC Lions. Le meilleur buteur tchèque a considéré l’attaquant inscrit Dario Simion d’un ballon brillant pénétrant dans la surface offensive (38e, 1-1). Une presse pour l’entreprise de Suisse centrale. Il a été au centre du deuxième but de Zoug – également celui de Dario Simion – en renvoyant un palet dans le cercle puis en ouvrant son ailier tessinois à l’enclave (52e, 2-1).

Le chapeau de Dario Simion

Le capitaine défensif, qui s’apprêtait à remettre sa coupe aux supporters zurichois après l’éclair de Malgin en milieu de partie, s’est réjoui des éclairs de son moteur tchèque, buteur aux 4 numéros (1 but, 3 passes décisives) et Simion. il s’est donné un chapeau.

Toujours en tête 3-0 la semaine dernière, Zoug est de retour après avoir réduit l’avance à 3-2 dans cette équipe volante. L’incroyable « remontada » aura-t-elle lieu ce week-end ? Vendredi, les Zugois retourneront au Hallenstadion avec l’espoir de gagner à nouveau et de jouer un match n ° 7 sur leur glace le 1er mai. Aucune équipe en Suisse n’a remporté la finale après avoir perdu 3-0. Alors que le ZSC commence à beaucoup trembler, les champions défensifs ont décidé d’écrire l’équipe impossible dans l’histoire du hockey suisse.

Arène Bossard. 7200 spectateurs (boîtes fermées).

Éditeurs : Lemelin, Hebeisen, Obwegeser et Fuchs.

But: 31 Malgin 0-1, 38 Simion (Kovar, Herzog) 1-1, 52 Simion (Kovar) 2-1, 58 Simion (Kovar/ 5 v 6, box box box) 3-1, 59 Kovar (5 v 6, boîte basse boîte boîte) 4-1.

Auto: Génoni ; Hansson, Stadler; Schlumpf, Kreis; Gross, Djoos ; Cadoneau; Klingberg, Müller, Hofmann ; Simion, Kovar, Herzog ; Zehnder, Sentele, Suri ; Bachofner, Leuenberger, Allenspach ; Maï Nisco. Source : Tangnes.

Zürich : Kovar ; Weber, Kivisto ; Noreau, Marti; Geering, P. Baltisberger; Truman ; Azevedo, Kruger, Bodenmann ; Hollenstein, Malgin, Andrighetto ; Pedretti, Sigrist, Diem ; Aeschlimann, Schäppi, C. Baltisberger; soupe. Source : Groenborg.

Sanctions : 2 x 2′ contre Zoug, 3 x 2′ + 1 x 5′ (Pedretti) + tirs au but (Pedretti) contre Zurich.

Remarques: Zoug sans Martschini (blessure) ni Lander (surnuméraire). Zurich sans Morant (blessé). Riedi, Roe, Quenneville ou Flüeler (grands nombres). Zurich a lâché sa garde pour le sixième joueur hors jeu (de 57’27 à 57’46 ; 58’06 à 58’49).

Leave a Comment

%d bloggers like this: