la société Rossignol enregistre une croissance de 28% au terme de la période 2021-2022

L’équipe de sports d’hiver Rossignol a battu les records. Et ils étaient très bons. La croissance est de + 28% d’ici la fin de la période actuelle 2021-2022. Vincent Wauters, le directeur de l’équipe, s’en réjouit et est confiant pour les saisons à venir.

France Bleu Isère : Les hôtels de ski ont pu rouvrir et fonctionner à pleine capacité l’hiver dernier. Voyez-vous ce retour à votre recherche ?

Vincent Wauters : Oui, nous sommes très contents. Je suis très heureux pour les équipes qui se sont battues avec acharnement et ont montré de solides performances pendant la période la plus difficile de Covid. En fait, nous passons un bon moment et nous obtenons une nouvelle augmentation de plus de 28 %. Nous avons guéri environ 95% de la condition pré-Covid.

Quels sont vos projets pour le prochain hiver 2022-2023 ? Ressentez-vous le même effort ?

C’est très intéressant, car d’après ce qu’on a vu, le Covid est vraiment devenu un facteur de motivation, c’est-à-dire plus avancé et plus rapide. L’effervescence de consacrer la montagne, le plein air en général à nos activités et l’essor du ski de fond, des randonnées à ski, on l’a vu avant le Covid et là, on est vite derrière le Covid. L’année a donc été meilleure que la nôtre. Nous avons un carnet de commandes très solide. Cela dit, vous devez naviguer dans un environnement géopolitique complexe, avec une croissance importante. Ce n’était donc pas une année facile. Mais il y a tout devant nous pour faire une année record dans tous nos domaines et parmi nos produits mondiaux, qui sont les sports d’hiver, mais bien sûr dans l’habillement.

Vous parlez de ce genre de situation géopolitique difficile, comment cela affecte-t-il votre industrie ?

Nous voyons de plus en plus de résultats chaque semaine. Le premier effet immédiat a été le marché russe. Le 1er mars, nous avons coupé tout commerce avec la Russie, c’était donc la première étape. Ensuite, nous avons quelques sous-traitants, mais notre position est meilleure que la concurrence, travaillant principalement en Ukraine. Nous avons une société de sous-traitance en Ukraine. Vous devez naviguer dans la chaîne d’approvisionnement ukrainienne, ce qui est une conséquence en Europe de l’Est. Ensuite, le plus grand impact sur chacun d’eux est lorsque le prix du gaz et de l’énergie augmente, l’économie globale est affectée, avec une inflation élevée. La dernière chose, la chose la plus difficile à suivre, c’est cette inflation.

Pour la rentrée 2022, vous préparez un nouveau ski, un ski réutilisable ?

Oui, bien sûr, le ski avec lequel nous commençons est à 62% recyclé et certifié bio, sourcing 100% français et européen, fabriqué à Sallanches, au pied du Mont-Blanc, chez nous. Et en fin de vie, ce ski peut être reconstruit à 77%. C’est-à-dire qu’on retourne le matériel propre, qui peut ensuite être utilisé en construction, en voiture ou en clair, le Saint Graal permet de recréer des skis sur un circuit fixe.

___________________________________________________________

France Bleu est à vos côtés dans cette crise sanitaire et économique. Tous les jours à 7h15 sur “Le nouvel éco”, votre radio est intéressée par une organisation ou un domaine de travail. Comment est-elle Comment va-t-elle planifier l’avenir ?

Leave a Comment

%d bloggers like this: