Le hockey sur luge arrive à la Classique d’hiver

HOKI. Une équipe média a été organisée par les Cataractes de Shawinigan en fin de journée mardi pour mettre en valeur le hockey sur luge comme temps fort de la programmation des 10 jours du festival Winter Classic qui se tiendra à Grandes. Le Banquet Coors se tiendra à Saint-Tite du 30 janvier au 9 février.

Trois joueurs des Cataractes, Mavrik Bourque, Gabriel Denis et Jérémy Manseau, et l’entraîneur Daniel Renaud ont joué le jeu de changer de patins pour une luge avant que l’équipe ne s’entraîne.

« Je pense que ça fait trois ans et que je fais du skate pour la première fois », s’amuse l’entraîneur Daniel Renaud. Le plus dur est de trouver son équilibre. Bref, ce n’est pas le pire, mais la recherche est un rêve ! Alors je vais retarder, je reviendrai dans le monde quelque part !”, a-t-il ri.

“Quand tu le vois à la télé, ce n’est pas très difficile. Mais quand je l’essaie, c’est comme apprendre à patiner, c’est plus difficile je pense. C’est un monde différent. Les joueurs sont différents. De vrais athlètes, ils lancent fort d’une main comme un joueur de hockey », a déclaré Mavrik Bourque.

Le dimanche 3 février, des représentants de l’équipe du Québec, dont un de l’équipe canadienne, fouleront la neige à l’extérieur de Saint-Tite, alors qu’après le 9 février, le match se jouera au milieu des Cats. et Remparts, Forces armées canadiennes. du programme militaire On s’affichera. De plus, l’équipe des Cataractes a frappé à la porte de l’Armée.

« J’ai joué pour Montréal pendant six ans et pendant trois ans pour le Québec. Nous l’utilisons tout le temps pour présenter notre sport. Jusqu’à présent, nous avons huit pays qui ont ce sport, et nous serions ravis de voir la Mauricie se joindre à nous. C’est bien de jouer un match à l’extérieur de la patinoire parce que c’est beaucoup plus difficile pour nous de faire ça », a déclaré Simon Bénard, président de Hockey Luge Montréal.

Alexis Auclair est membre de l’équipe canadienne de hockey sur luge. « J’ai commencé le hockey sur luge il y a deux ans. Je pratiquais d’autres sports, mais je n’appuyais pas. C’était amusant de savoir que nous pouvions jouer à un jeu à l’extérieur. C’est un vrai match devant les fans !”

Le programme Sans limites des Forces armées canadiennes permet aux aînés et aux militaires de comprendre leur santé mentale ou leurs blessures physiques grâce au sport. Promouvoir le mode de vie faisait partie de sa mission.

Leave a Comment

%d bloggers like this: