Le massif du Jura, un terroir unique pour tous les goûts

serment

La distance+ vous donne une tournée française des pays du voyage, pour voir combien de nations vous devez travailler à la fois dans votre vie.

Etendu sur 340 kilomètres de long, le massif du Jura offre une grande partie des terres créées par les récentes glaciations et la montée des Alpes. La plupart courent du nord au sud côté français sur les bureaux du Doubs, du Jura et de l’Ain.

On voit les plus hauts sommets de la magnitude à l’est, dans la haute chaîne du Jura, dont le point culminant est le crêt de la neige à 1721 mètres d’altitude. A l’ouest, le plateau s’étend entre 800 et 1500 mètres d’altitude, idéal pour la pratique du ski de fond, le sport pour lequel le massif est le plus célèbre.

Facilement accessible depuis Lyon, mais aussi en train depuis Paris, le massif du Jura est un endroit parfait pour se ressourcer, le temps des week-ends ou des vacances d’été, pour se dégager la voie de voyager dans un cadre réservé. Vous pourrez y déguster une cuisine variée, en commençant par la saucisse de Morteau dans le Nord, en passant par la raclette avec le Morbier et en terminant par les fameuses boulettes à la nourriture Nantua, après avoir pris la direction de lewa.

La distance+ vous donne une liste incomplète des huit routes les plus importantes du massif du Jura, avec les routes les plus avancées, les meilleures des autres routes, mais aussi des sentiers hauts ou bas. Ils sont listés ci-dessous par ordre chronologique, selon le calendrier officiel.

Duo de rue des Crozets (avril)

Duo Trail des Crozets
Sur le parcours du Duo trail des Crozets – Photo : Centre de ski des Crozets

Avec un duo de course de base qui a une boucle séparée et une seule boucle qui se déroule deux fois en même temps, cet événement se démarque sur le calendrier routier. Chaque coureur parcourt la première boucle de 5,5 km avant de parcourir la longue étape de la course. L’astuce consiste à attendre la fin de la première boucle pour terminer et confirmer son achèvement. L’épreuve se déroule au format 21 km et 700 m D+, ou 14 km et 500 m D+. Il y a une course « junior » de 8,5 km et 350 m D+.

Rue de La Grande Montagne (mai)

Rue de la Grande Montaigne
Au bout du Trail de la Grande Montagne – Photo: Trail de la Grande Montagne

Avec la première édition de 2021 reportée de mai à août pour cause de maladie, cette course est dédiée au calendrier jurassien, avec une série de courses programmées chaque semaine. Cette piste cache parfaitement son jeu et propose différentes pistes et technologies. 2022 c’est l’arrivée de la troisième distance de 42 km (2300 m D+). L’entreprise décrit cette nouvelle approche comme « casser l’eau » et encourage fortement l’utilisation de poteaux. Ce maratrail a été ajouté à 25 km (1100 m D+) et 12 km (500 m D+) l’an dernier.


A lire aussi : La Haute-Savoie, terre historique de la randonnée et de l’alpinisme


Trail Thoiry-Reculet (mai)

Trail Thoiry-Reculet
Sur le Sentier Thoiry-Reculet-Photo: Sentier Thoiry-Reculet

Au départ du centre commercial de Val Thoiry, le sentier emprunte les itinéraires techniques vers le haut plateau jurassien, offrant ainsi un côté plus « alpin » aux entrées. Le chemin le plus long à parcourir est le deuxième point culminant du massif, le Reculet, à 1719 mètres d’altitude. Les rapports altitude et distance sont adaptés aux courses alpines, avec 27 km et 1600 m D+, et environ 11 km et 500 m D+. Pour la deuxième édition, l’entreprise a décidé de modifier les objectifs prévus d’ici 2021.

Du haut de ce sentier, vous pourrez profiter d’une vue panoramique des Alpes bernoises au nord jusqu’aux Ecrins par temps clair.

Transju’Trail (juin)

Transju'Trail
Sur le parcours du Transju’Trail – Photo : Transju’trail

L’épreuve de ski de fond “La Transjurassienne”, fait partie du circuit Worldloppet (un circuit de ski de fond composé de 14 épreuves longues avec les célèbres Vasaloppet et Marcialonga, la rédaction), né en 2008. sur un 72 – parcours d’un kilomètre, le long de la Mouthe jusqu’au Fort des Rousses. Tous deux remportent cette épreuve de Xavier Thévenard (à l’époque “seulement” 72 km) qui devient rapidement une épreuve phare dans une grande partie du Jura avec des parcours allant aujourd’hui de 5 km (150 m D+) à 80 km (3500 m D+), avec bas. dégradés pour la plupart.

Le Mont-Blanc est encore visible par temps calme depuis le sommet de la Dôle (1621m), ainsi qu’une grande partie de l’arc alpin.

Sans surprise, l’élite du 80 km (moins de 13 heures de course) aura deux heures et demie de retard sur les autres.

Sentier du mont Gold (juin)

Rue du Mont d'Or
Le long du sentier Trail du Mont d’Or – Photo: Trail du Mont d’Or

Portée par Xavier Thévenard, trois vainqueurs de l’UTMB (170 km, 9990 m D+) entre autres, cette course Doubiste offre des plateformes pour tous les niveaux et de belles vues sur les Alpes suisses et le haut niveau du Jura. L’épreuve propose environ 60 km (2730 m D+) pour emmener les coureurs dans la partie suisse du massif. Elle fait 42 km (1900 m D+), 25 km (1360 m D+) et 15 km (800 m D+). Les départs sont assurés depuis la station de ski de Métabief, point de départ des sentiers de la Grande Traversée du Jura.


A lire aussi : La Savoie, pays des bonnes routes


Ultra 01 (juin)

Ultra 01
Via Ultra 01 – Image : Ultra 01

Il manquait un espace ultra large dans le calendrier jurassien, et d’ici 2019 ce vide a été comblé par la création d’une épreuve combinant des distances donnant 170 kilomètres (7500 m D+). Cette Route de Pays traverse les fameuses plaines du Jura dont le plateau du Retord, ainsi qu’une partie de la haute chaîne du Jura, offrant aux visiteurs un large éventail de terres pour ne pas se lasser de cette manière. . L’Ultra 01 propose également 45 km (1500 m D+), 65 km (3000 m D+) et 100 km (4400 m D+).

Dès le premier lancement, l’Ultra 01 a réalisé de belles performances, et l’e2020 a fait preuve de talent avec les victoires de Lucie Jamsin et Grégoire Curmer sur 165 kilomètres. Cette année, il lui faut deux têtes avec Pau Capell et Alexandre Boucheix (alias Green Cap).

Un voyage dans le Jura (juillet)

Un Tour au Pays du Jura
En route pour un Tour en Terre du Jura – Photo : A Tour en Terre du Jura

En perte de vitesse en termes d’inscriptions ces dernières années, cet événement mérite sa place dans la liste des rendez-vous incontournables du Jura. Les Balcons du Léman (95 km, 4500 m D+) est l’épreuve phare de cette épreuve. Il a eu une idée particulière car la course s’est déroulée sur deux jours. Il y a 13 km (550 m D+), 32 km (1300 m D+) et 50 km (2500 m D+) également au programme.

Ses beaux chemins entre la vallée de la Bienne et le haut plateau jurassien en font un atout majeur. Au milieu des rivières, des canyons et des sentiers de montagne, la terre a un endroit pour divertir les coureurs.

Jura Montagne Ultra Trail (Octobre)

Ultra Route des Montagnes du Jura
Sur les traces de l’Ultra Trail des Montagnes du Jura – Photo : Ultra Trail des Montagnes du Jura

Renée au format ultra dans le massif, l’UTMJ connaît son premier record dantesque en 2020 avec des conditions hivernales qui coûteront plus d’un tiers des coureurs à partir. Pourtant, reliant Lancrans (Ain) à Métabief (Doubs) sur 170 kilomètres (7500 m D+), ce parcours n’a rien à envier aux épreuves alpines. Le parcours peut être très technique et unique avec une variété de sentiers sinueux et de parcelles forestières.

L’épreuve offre des conditions pour tous les goûts avec une autonomie de 20 km (900 m D+), 40 km (1250 m D+), 70 km (2600 m D+) et 110 km (4070 m D+). Avec un peu de chance, vous pourrez vous promener parmi les historiens de la forêt jurassienne, le lynx eurasien.

Leave a Comment

%d bloggers like this: