Le promoteur immobilier demande aux actionnaires de prolonger Amazon

Daniel Olayiwola ne pensait pas qu’Amazon écouterait ses préoccupations en tant qu’employé, il a donc décidé de faire entendre sa voix en tant que responsabilité.

Après avoir passé plus de quatre ans à travailler dans des magasins Amazon au Texas et en Floride, où il était responsable de la collecte du matériel nécessaire pour remplir les commandes, il a commencé. Olayiwola réalisera des vidéos pour documenter les conditions de travail sur les systèmes de mise en œuvre d’Amazon, et appellera l’équipe. pour augmenter les coûts et réduire la vitesse de production.

Plus tôt cette année, il a acheté les actions de son entreprise, ouvrant la porte à une autre façon de mettre davantage l’accent sur l’entreprise et, espérons-le, d’obtenir le soutien des éditeurs d’Amazon.

Avant l’assemblée annuelle de l’entreprise du 25 mai, elle a présenté une proposition demandant à Amazon d’abolir le système de quotas qui dicte le nombre d’articles qu’un employé peut choisir, commander et sécuriser, peut-être à chaque déménagement. Au cours de l’assemblée, les actionnaires d’Amazon voteront pour décider ou non.

“Si vous êtes un chauffeur, un collectionneur, un magasin, lorsque vous travaillez pour Amazon, vous mettez votre santé et votre sécurité en jeu à chaque mouvement”, a écrit Olayiwola dans l’application. “Vous courez vite en comptant ou vous craignez que faire une pause pour reprendre votre souffle puisse être votre travail, vous êtes obligé de commencer plus vite que la sécurité.”

Amazon cite fréquemment des données locales montrant que le temps passé – une mesure du nombre d’accidents survenus pendant la production – s’est amélioré de 43 % entre 2019 et 2020.

Mais une étude récente du Strategic Organizing Center, un groupe de syndicats, a révélé que le nombre d’attaques dans les magasins Amazon avait augmenté de 20% au cours de l’année écoulée, selon des données publiées en association avec l’Occupational Safety and Health Administration.

Olayiwola, 28 ans, a déclaré qu’il avait pris un congé de maladie “plusieurs fois” et qu’il avait suivi une thérapie physique pendant qu’il était employé d’Amazon. La vitesse d’action a exacerbé les blessures au tibia depuis son passage comme ambulancier dans l’armée américaine.

Il s’attend à sélectionner 350 à 400 articles par heure, pour des quarts de travail de 10 heures.

“Au nombre attendu d’entre nous pour travailler et rester debout pendant 40 heures par semaine, c’est très important pour certaines personnes”, a-t-il déclaré dans une interview. “Beaucoup de gens continuent de travailler d’une manière ou d’une autre.”

L’idée est de demander à Amazon de changer ses pratiques d’ici fin août. Le transfert impliquera tous les employés d’Amazon, y compris les employés des magasins, les opérateurs de livraison via le programme Delivery Service Partners de l’entreprise et trois employés sous contrat.

Olayiwola est à la recherche d’une forme de motivation qui se traduit par une plus grande utilisation et une augmentation des affaires : faire avancer l’entreprise à travers ses clients.

Les grandes entreprises aux États-Unis ont vu une augmentation de 30% de la publicité commerciale au premier semestre 2021 par rapport à 2020, selon une enquête de l’avocat Shearman & Sterling. COVID-19 a brièvement mis fin à une période de houle militantisme, mais les analystes s’attendent à ce que la “nouvelle force” se poursuive cette année.

Au premier semestre 2021, 20% des recherches sociales et politiques présentées ont reçu le soutien de la majorité, selon l’enquête. Il est passé de 10 % en 2020 à 7 % en 2019.

Bianca Agustin, directrice générale du groupe militant United for Respect, a déclaré que les actionnaires d’Amazon voteront sur 10 idées pour protéger les employés et les communautés lors de la conférence qui se réunira le mois prochain. Olayiwola a travaillé avec United for Respect pour mettre en œuvre le libellé de sa proposition.

Dans un effort pour accroître l’autonomisation des employés lorsque la décision est prise, une proposition demandait à Amazon d’inclure les employés sur une base horaire sur la première liste de candidats pour les électeurs de la nouvelle classe. Certains demandent une évaluation des conditions de travail des employés des magasins existants, et certains demandent un rapport sur les pratiques de santé et de sécurité d’Amazon pour augmenter la diversité raciale et sexuelle dans le nombre de blessures au travail. Ce rapport comprend les scores de blessures des employés du commerce de détail, ventilés par race, sexe et origine ethnique.

“Pendant une décennie, les employés et les communautés d’Amazon ont appelé à la fin des technologies de sécurité dangereuses et des conditions de travail dangereuses dans les magasins à travers le pays”, a déclaré Agustin lors d’une conférence de presse mercredi. “Cette année, les actionnaires d’Amazon tirent la sonnette d’alarme.”

Le conseil d’administration d’Amazon encourage les actionnaires à voter contre ces demandes, arguant que l’entreprise a “exploré” son engagement à améliorer la sécurité des employés et qu’il existe des procédures à suivre pour impliquer son personnel dans la prise de décision.

Le conseil d’administration n’a pas pu commenter les actions d’Olayiwola car il appartenait à une catégorie différente de demandes en vertu d’un système strict de règles de la Securities and Exchange Commission.

Pour défendre son système de quotas, Amazon a rédigé cette année un rapport sur la sécurité de son processus visant à établir des performances de sécurité et des statistiques sur les changements quotidiens dans l’industrie.

“Nous pensons que les mesures de performance uniques sont un outil commercial important pour garantir des performances, une efficacité et une précision élevées dans l’engagement des employés”, indique le rapport. “Nous nous mettons au travail en fonction des attentes en matière de sécurité qui peuvent être satisfaites, en comptant pour vivre, en travaillant avec des partenaires et en maintenant des pratiques de sécurité.”

Olayiwola a commencé chez Amazon après son passage dans l’armée et son temps en tant que spécialiste de la médecine de crise. Il n’avait pas l’intention de se lancer dans l’épicerie, mais il avait besoin d’un emploi qu’Amazon embauchait. Lorsqu’il a déménagé de la Floride au Texas, il était facile de trouver du travail dans un magasin Amazon.

Maintenant, il a atteint le salaire le plus élevé – gagnant 17,75 dollars de l’heure – et il a observé combien de ses collègues ont choisi de quitter la profession pour trouver du travail, venant avec moins de stress physique ou étant soulagés par une incapacité à se contrôler. vitesse avec les quotas fixés par Amazon.

Il espère défier le sentiment commercial des actionnaires d’Amazon, écrivant dans sa proposition qu'”il y a de sérieuses questions quant à savoir si les pratiques actuelles sont durables à long terme” et, par conséquent, que de telles pratiques pourraient aider à la propriété du long terme. -actionnaire à terme.

“Il existe de nombreuses façons d’essayer de communiquer avec Amazon, mais la plupart d’entre elles se terminent par des représailles”, a déclaré Olayiwola. “Mais parler comme une responsabilité ne veut pas dire qu’on ne peut pas s’occuper de vous.”

Leave a Comment

%d bloggers like this: