Les Tchèques ont remporté les championnats olympiques | Organisations nationales – Hockey sur glace

Pour affronter les champions olympiques finlandais, les Tchèques ont affronté leur équipe la plus forte. Parmi les six promotions de la LNH, il y a un petit nouveau, le gardien Karel Vejmelka. Il n’a pas été appelé dans l’équipe nationale lorsqu’il a joué dans l’Extraliga, mais à sa première saison en Amérique du Nord, il a remporté la position de départ avec les Coyotes de l’Arizona et y a obtenu un nouveau contrat de trois ans. . Il retourna donc au pays avec gloire.

Mais s’il a l’habitude de jouer fort avec les Coyotes, la deuxième pire équipe de la LNH, Vejmelka se retrouve inactif aujourd’hui : seulement deux tirs lors de la première saison. L’explication est basée sur la nature du jeu, car les deux équipes ont créé un piège dans la zone imparable, mais dans certaines des faiblesses de la Finlande. Il a eu un vrai temps, mais sans faute : Marko Antilla n’a pas utilisé une très bonne passe de Hannes Björninen, mais en très bonne position.

Le pouvoir tchèque est largement connu et le cinéaste Jussi Olkinuora n’aurait pas pu l’éviter sans l’aide de ses collègues. Sur un long lancer de Radim Šimek, le défenseur finlandais Niklas Friman a été placé du mauvais côté de son adversaire. Ainsi, Roman Červenka et Matěj Blümel lors de l’affrontement avec Sami Vatanen ont été les derniers à être confirmés avec un but. Trente-trois secondes plus tard, Jiří Smejkal était rattrapé par Tomáš Hertl derrière la barre, que le club de Jere Sallinen tentait en vain de soulever (0-2).

La vacance a été faite, mais Vejmelka n’a pas trouvé de remplaçant. Appliquez quelque chose de nouveau. Joel Armia, 28 ans, joue ce soir son premier match pour l’équipe finlandaise. Les Canadiens de Montréal ont d’abord marqué un tir de Krejčík, puis ont servi à Petrus Palmu, qu’il a vu entrer dans la surface adverse. Palmu met Vejmelka dans les airs avec une belle salutation. Cela n’a pas empêché la victoire tchèque, confirmée par un but de David Krejčí dans un vestiaire.

C’était comme si le vent soufflait. Les Tchèques, au lendemain des JO d’automne, ont remporté leur quatrième victoire d’affilée et gagnent peu en confiance chaque jour avec leur nouvel entraîneur finlandais qui continue de gagner aussi bien que jamais. Les médailles d’or de la Finlande ont perdu leur troisième match consécutif et ont suivi le cours normal du contrôle. Cependant, il n’a pas égalé sa première ligne Pesonen-Manninen-Hartikainen, confirmant sa confiance. L’impact négatif de ses autres lignes a été très faible.

Les joueurs du match sont nommés : Saku Mäenälänen pour la Finlande et Jiří Smejkal pour la Tchéquie.

Discours après le match :

Jukka Jalonen (entraîneur de la Finlande) : « Ouais, le palet [envoyé involontairement par Lammikko à trois mètres de distance en deuxième période] frappé très fort à l’oreille. Heureusement, j’ai eu la chance de tourner la tête pour pouvoir vous parler tout de suite. Il n’a pas cassé mes lunettes mais il n’a pas tremblé. Bien sûr, nous voulons gagner. Le mauvais jeu doit s’améliorer. C’est un peu continu et ce n’est pas bon. Nous devons nous améliorer demain contre la Suède et passer à autre chose. Chaque jour apporte quelque chose de nouveau à notre politique des employés. De nombreux jeux ont déjà été joués, donc la liste commence. »

Kari Jalonen (entraîneur de la République tchèque) : « C’était un match spécial pour moi. Je connais bien Jukka Jalonen et probablement la moitié des joueurs finlandais. Mais je suis professionnel et je suis content que nous ayons gagné. Nous étions forts en vue et très bons en défense. J’ai aimé la suite de notre match, surtout la deuxième mi-temps. Nous avons pu amener les rondelles dans la zone de conflit et y rester en retournant nos adversaires. Nous avons défini nos deux objectifs comme ceci. Nos quatre lignes étaient solides et tout le monde a contribué à la victoire. »

Karel Vejmelka (gardien tchèque) : “Je vais certainement tirer un bon résultat de ce match. Nous avons obtenu trois points et nous avons fait ce que nous devions faire. C’est très bien pour moi. C’est du 50/50 chacun séparément, [Palmu] fais le bon tour et attrape-moi. Malheureusement, cela viendra, mais nous ne pouvons rien y faire. Je dois me réhabituer à la planche. Quand je récupère la rondelle derrière la boîte, j’ai moins de temps, plus de temps qu’avant. Mais après quelques essais, cela a fonctionné. »

2022 05 07 espoir tch3

Finlande-République tchèque 2-3 (0-0, 0-2, 2-1)
Samedi 7 mai 2022 à 12h00 au Globen à Stockholm. 9552 téléspectateurs.
Réalisateurs : Andreas Harnebring et Daniel Eriksson (SUE) assistés de Ludvig Lundgren et Gustav Jonsson (SUE).
Sanctions : Finlande 6′ (2′, 2′, 2′); République tchèque 4 ′ (4 ′, 0 ′, 0 ′).
Tirs : Finlande 12 (2, 5, 5) ; Tchéquie 24 (5, 12, 7).

Augmenter le nombre :
0-1 à 36’37 : Blümel est assisté par ervenka et Šimek
0-2 à 37’06 : Smejkal est assisté par Hertl
1-2 à 48’31 : Palmu est assisté par Armia
1-3 à 59’40 : Krejčí (majeur, SDF)

Finlande (2′ ou plus)

tout droit:
Saku Mäenalanen – Hannes Björninen – Marko Anttila (A)
Markus Nenonen – Miro Aaltonen – Niko Ojamäki
Petrus Palmu (2′) – Valtteri Filppula (C) – Joël Armia
Jere Sallinen (-1, 2′)-Juho Lammikko (-1)-Markus Nurmi (-1)

Défenseurs :
Atte Ohtamaa – Ville de Pokka
Mikko Lehtonen-Juuso Hietanen (-1)
Niklas Friman – Sami Vatanen (A)
Mikael Seppälä (-1)-Vili Saarijärvi

kahou :
Jussi Olkinuora [sorti de 58’22 à 58’48 et de 59’23 à 59’40]

Pani : Frans Tuohimaa (G). Avec : Harri Säteri, Niclas Westerholm (G), Henri Jokiharju, Oliwer Kaski, Kalle Maalahti (D), Harri Pesonen, Sakari Manninen, Teemu Hartikainen, Jere Innala, Toni Rajala (A).

République Tchèque

tout droit:
Roman Červenka (C, +1) – David Krejčí (A, +1, 2′) – Matěj Blümel (+1)
Jiří Smejkal (+1) – Tomáš Hertl (+1) – Jakub Vrána (+1)
Dominik Simon (-1)-Michael Spaček (-1)-Matěj Stránský (-1)
ʻO Jakub Flek (A) – Jiří ernoch – Hynek Zohorna
Patrick Zdrahal

Défenseurs :
Radim Simek (+1) – Filip Hronek (+1)
David Musil (+1) – Tomáš Kundratek (+1)
David Sklenicka (-1)-Jakub Krejčík (-1, 2′)
Michal Jordan – Jan Scotka (A)

kahou :
Karel Vejmelka

Pani : Marek Langhamer (G). Sur le stand : Štěpán Lukeš (L), David Jiříček, Michal Moravcík (R), Ondřej Beránek, Petr Holík, Filip Chlapík, Petr Kodýtek (A).

Leave a Comment

%d bloggers like this: