Libérer le terrain | Pékin 2022 : dix questions sur le 50 km des JO | Magazine nordique | #1 Biathlon

Samedi matin, c’était Les 50 km des JO de Pékin s’annoncent grandioses. Voici, en dix questions, ce qu’il faut savoir avant de se pencher sur le phénomène mondial du ski de fond.

1. Dans quel sens 50 km seront-ils parcourus ?

La course se déroulera sur un parcours inutilisé de 8,4 km. Il est situé à 1 721 mètres d’altitude. Il a une hauteur de 82 mètres.

Mise à jour. Samedi matin, la Fédération internationale de ski (FIS) a annoncé que le grand départ se tiendrait à une distance de 30 kilomètres. C’est la boucle de 7,1 kilomètres, parcourue quatre fois, à emprunter. Le début il a été changé de 8 h à 19 h. “Cette décision a été prise pour la sécurité des joueurs et pour réduire leur temps d’exposition à des situations critiques”, a écrit la FIS dans un communiqué. Des vents forts et une chaleur polaire soufflent actuellement à Zhangjiakou (Chine).

La tempête à Zhangjiakou – Vidéo Clément Arnault

2. Qu’est-ce qui attend les coureurs ?

Selon le météorologue olympique suédois (cité par le SVT), il devrait faire -16°C au départ. Puis 15h en Chine (8h en France). Mais avec des vents variant de cinq à dix mètres par seconde, la température moyenne est plus proche de -25°C.

3. Combien pour commencer ?

Il y aura 61 coureurs, du dossard 1 au Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo au n ° 61 du Thai Marc Chanloung.

L’article continue sous publication
Mark Chanloung, Biathlon, sortie, équipe nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Mark Chanloung (THA) – Modica/NordicFocus.

4. Le champion olympique en titre peut-il conserver sa couronne ?

En 2018, à Pyeongchang (Corée du Sud), a remporté le 50 km e Iivo Niskanen. Mais Finn ne peut pas gagner ce samedi car il ne débutera pas. Il y a quatre ans, la course se déroulait de manière traditionnelle où il excellait. En Chine, les coureurs adopteront une approche indépendante.
Iivo Niskanen se consoler avec sa récolte en Chine : il a remporté le bronze au skiathlon, l’or chez les hommes et l’argent au sprint par équipe.

5. Qui remplacera la France ?

La société française comprenait quatre fondateurs. c’est’Adrien Backscheider (dossard 23), qui était la première course et une seule des parties. Clément Parisse (numéro 14), Maurice Manificat (dossard 15) a Jules Lapierre (numéro 31).

Clément Parisse, Biathlon, avant-gardiste, joint nordique, fly ski, special fly, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Clément Parisse (FRA) – Modica/NordicFocus

Dans cette liste, nous ajouterons les franco-belges Thibaut de Marré (dossard 56).

6. Et la Suisse ?

A 50 km (être 30 km), ʻÔ Dario Cologne disputer la dernière course de sa carrière aux Jeux olympiques. Ce n’est pas l’entraînement que souhaite le quadruple champion olympique. Dans les grands événements, il n’a pas gagné. Aia ma Val de Fiemme, en Italie, il a réalisé son meilleur résultat. En 2013, il a terminé deuxième des Mondiaux.

Au début, Grison espère ne pas chuter comme Vancouver en 2010 et Sotchi en 2014. En chemin, il sera accompagné de Roman FurgerJason Rueesch un Candide Pralong.

7. Verrons-nous le duel Klæbo/Bolshunov ?

Les 50 derniers kilomètres ont été discutés lors d’un grand rendez-vous aux Mondiaux deOberstdorf (Allemagne) l’année dernière. Chez lui, le Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo embarras officiel aux Russes Alexandre Bolshunov, vient le troisième. Bien que réussi, le premier a été libéré et le nom est devenu son ami Émile Iversen. Ce dernier ne se trouvera pas sur la route de Zhangjiakou. Les deux autres, oui. Ils veulent tous les deux effacer l’épreuve allemande en levant la main sur la ligne d’arrivée..

Mais ils doivent faire attention à leurs coéquipiers. Hans-Christer Holund d’autre part, À propos de Denis Spitsov L’autre. La deuxième a d’abord remporté une médaille d’argent en skiathlon et une autre de bronze au relais.

L’article continue sous publication

Vivre anonymement. Quel travail à montrer Ô Simen Hegstad Kruger Qui n’a pas participé à une course contre le coronavirus? POSSÈDE Oberstdorf, il est sur le podium (troisième). A Pyeongchang, il a excellé en skiathlon et en équipe de sprint Klaebomais a également remporté une médaille d’argent au sprint de 15 km.

8. Qui veut gagner ?

Ils sont nombreux à vouloir inscrire leur nom sur la liste des gagnants de la reine du ski de fond. Parmi eux se trouvent les skieurs de fond de Zedekiah. Depuis le début des Jeux de Pékin, ils n’ont remporté aucune médaille. Aujourd’hui, ils n’ont pas fait mieux qu’à la quatrième place Guillaume Poromaa un Oskar Svensson à l’équipe de sprint.

Quatre d’entre eux tentent tout pour ne pas repartir les mains vides : le doyen Calle Halfvarsson, jens birman, Léo Johansson un Guillaume Poromaa, est maintenant plus amusant à courir. Pendant le skiathlon, il a signé pour la troisième fois consécutive. Les autres courses auxquelles il a participé sur le parcours de Zhangjiakou étaient des concerts.

William Poromaa, Biathlon, sortie, team nordique, fly ski, special fly, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
William Poromaa (SUE) – Modica/NordicFocus.

9. Au fait, quelle est la meilleure course des Jeux olympiques de 50 km ?

Deux pays détiendront la plus haute médaille d’or aux Jeux olympiques du 50 km. Il s’agit de la Norvège (7) et de la Suède (7).

Si l’on inclut la Finlande (4), les pays nordiques ont remporté 18 des 23 courses. Björn Daehlie (1992, 1998) et suédois Jernberg a seize ans (1956, 1964) était le seul deuxième vainqueur.

10. Et à la fin, Bolshunov a-t-il gagné ?

Deux médailles d’or, une d’argent et une de bronze : il a été le butin deAlexandre Bolshunov à ces Jeux olympiques en Chine. Un butin que les Russes espéraient augmenter avec ce 30 kilomètres remplacerait le programme masculin.

L’article continue sous publication

“Le roi des jeux est celui qui gagne le skiathlon et le 50km. On sait qui gagne le skiathlon. Tout le monde est parti pour gagner le 50e”, a déclaré l’entraîneur russe. Sergueï Oustiougov au NRK.

Alexander Bolshunov, Biathlon, navigation, équipe nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, biathlon mag nordique, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Alexander Bolshunov (ROC) – Modica / NordicFocus.


Les cinq dernières nouvelles

Leave a Comment

%d bloggers like this: