Mauna. Les moniteurs de l’ESF se retrouvent à Vars pour leur Challenge

Après deux hivers sans entraîneurs, pour cause de crise sanitaire, les rouges de l’ESF s’apprêtent à retrouver certaines de leurs meilleures traditions. Grand-messe de fin de saison, le Challenge est connu pour sa belle météo, où toutes les générations d’enseignants, de toute la montagne française, se retrouvent pour profiter des bienfaits de l’hiver et admirer les hauteurs de ces compétitions.

Slalom, skicross, slopestyle, snowboard, ski de fond, ski de fond, team ou slalom géant : plusieurs parcours seront présentés à Vars du 18 au 23 avril. Dans chacun d’eux, affrontez des concurrents les uns contre les autres pour décrocher le top L’équipe d’entraîneurs français. C’est un excellent aperçu du salon, car les meilleures entreprises françaises viennent chaque jour découvrir le salon lors de son ouverture lors de divers événements.

Les enseignants locaux sont encouragés

Pour fêter cette belle semaine, avec environ 3 500 professeurs à Vars, l’ESF locale se prépare depuis longtemps. Le plus long, bien sûr, même si l’événement était initialement prévu en avril 2020. Mais Fabien Jousselme, directeur général de l’ESF de Varsine, et ses troupes n’étaient pas fragilisés. C’est encore plus difficile. “A l’école de ski de Vars, nous sommes 90 et, dans quelques jours, nous aurons jusqu’à 250 bénévoles. Nous avons donc besoin de beaucoup d’encouragements de la part de nos voisins”, a-t-il déclaré.

Une prière rouge à Vars

Heureusement, il peut compter sur l’unité locale, même si de nombreux bureaux à proximité fermeront leurs tourniquets. “Lorsque nous avons présenté le projet, au printemps 2019, 26 agents des ESF Hautes-Alpes et Alpes de Haute-Provence se sont rendus sur place pour présenter notre équipe”, se souvient-il. Choisir les itinéraires, assurer la sécurité, gérer les événements, gérer le ravitaillement : les missionnaires ne manquent pas de volontaires.

Le grand résultat à un niveau élevé

Le point culminant de cette semaine sera la Grande Finale samedi, qui réunira les 120 meilleurs slalomeurs sur le terrain, avec bon nombre des meilleurs slalomeurs atteignant les podiums de la Coupe du monde. Les nouveaux vainqueurs, comme Gabriel Rivas, Christophe Depoilly ou Alexandre Anselmet auront-ils le dernier mot ? Ou s’inclineront-ils devant une nouvelle génération de dents longues ?

Si le conseil du Challenge est une nation de savoir, il est difficile de corriger ses prédictions après deux ans sans lui. La semaine sera plus belle et permettra aux entraîneurs, à chaque bout du sport, de conclure de manière positive une saison qui a apporté son lot d’incertitudes.

Leave a Comment

%d bloggers like this: