sentiers et sentiers entre habitations, forêts et glaciers

Les vainqueurs sont les villages de Veysonnaz et Nendaz dans la vallée du Rhône et la ville de Sion, la capitale du Valais. Ils font partie du plus grand domaine skiable des « 4 Vallées » jouxtant Verbier, La Tzoumaz, Thyon et Les Collons. La Piste de l’Ours est également connue pour accueillir les épreuves de ski de la Coupe du monde.


© Suisse Tourisme – André Meier

L’été, Veysonnaz et Nendaz profitent de cette opportunité pour offrir des activités et un cadre de vie aménagé pour des gens heureux et des familles. On peut voir ces villages comme des terrains de camping où il y a beaucoup de routes et presque pas de dénivelé. Plongeant dans le style et la fraîcheur d’antan, au fil des bises, ces petits canyons dévoilent l’histoire du terroir. En altitude, 200 km de sentiers vous attendent, des sommets des crêtes aux lacs, en passant par les neiges éternelles. La Dent de Nendaz (2 463 m), le Mont Gelé (3 023 m), le Bec de la Montau (2 922 m) ou la Rosablanche (3 336 m) sont autant de destinations appréciées des amateurs de longues balades ou d’alpinisme. Cependant, étant donné toutes les parties du pays autour de Nendaz et de Veysonnaz, il n’y a rien de mieux que de se battre pour l’un ou l’autre des deux types de Nendaz Trekking. Le Petit Trekking vous emmène sur une quarantaine de kilomètres dans des ciels variés, de la forêt de Magrappé aux eaux environnantes de Cleuson et ses eaux turquoises. Son frère aîné, le Nendaz Grand Trekking, a partagé la moitié du parcours avec lui avant de gravir la Dent de Nendaz à 2463 où il a sauté dans une forêt de mélèzes séculaires.

Le voyage et l’expérience se combinent en quelque sorte. Grâce à l’application Nendaz Veysonnaz Outdoor, vous pourrez vous orienter sur pas moins de 14 parcours dédiés, de 5,9 km à 70 km et de 472 à 3590 mi de dénivelé ! Le massif de Combire-Meina est l’un des plus célèbres : il faut gravir 990 mètres entre mayens, forêts et alpages pour atteindre le sommet du Greppon Blanc à 2 325 m.

Cependant, l’événement principal de l’été est en route vers la fin du mois d’août. Le Nendaz Trail, disponible en trois distances (16, 30 et 70 kilomètres) offre une expérience physique et mentale de beaux paysages de montagne. Oserez-vous affronter la concurrence ?

Nendaz Trekking

Nendaz Trekking est divisé en deux itinéraires très différents selon la longueur et la difficulté. Sur le site www.nendaz.ch, vous pouvez réserver votre voyage sur la base d’une carte topographique des 4 vallées, d’un road book, d’un tour en voiture de Nendaz à Veysonnaz, et de deux ou trois nuits (par exemple sur le trajet) en chalet . , pension complète hors boissons. Quelle chose de laisser une âme libérée de toute activité saine !
publi_nendaz2
© Florian Bouvet-Fournier

Nendaz Petit Trekking

Le Petit Trekking de Nendaz dure trois jours et deux nuits en refuge (appelés “cabanes” en Suisse). Avec une distance moyenne de 38,5 km, vous pouvez gravir 2 133 m, soit une moyenne de 700 mi par jour. Donc le niveau requis n’est pas élevé, il faut voyager entre 4 et 5 heures par jour dans différents pays mais sans technologie.

Le sentier débute au site touristique de Veysonnaz. Après avoir traversé la forêt, montez lentement jusqu’à la Plaine de Thyon, puis jusqu’aux Gouilles, à 2 343 m. De ces lacs perdus dans les montagnes parmi la végétation rase, on atteint la maison d’Essertze à 2 191 m.

Le lendemain, il faut repartir entre Les Gouilles et maintenant explorer le sommet du Mont Rouge qui culmine à 2 491 m. Au bout d’un moment, le sentier débouche sur le bisse de Chevré, offrant une belle vue sur le lac de Cleuson. La maison du soir, le sanctuaire de Saint-Laurent, est située au bout de ce lac, à 2 490 m d’altitude. Grâce à son style rustique et à son emplacement, vous êtes complètement rempli d’air montagnard. Et pour ceux qui ne sont pas à l’aise, vous pouvez ajouter un bonus à la journée en marchant jusqu’au bord du lac glaciaire du Grand-Désert, à 30 minutes au-dessus du toit.

La troisième et dernière journée du Petit Trekking commence sur les rives du lac de Cleuson, avant d’arriver à l’église Saint-Barthélémy, dont l’origine remonte à 1447. Nous sommes ensuite descendus à Siviez en direction de la forêt, plutôt que de suivre le bisse de Saxon. , un de ces canaux destinés aux cultures, de la maison de Bourlâ au village de Haute-Nendaz, à 1 350 m.

Nendaz Grand Trekking

Le Grand Trekking de Nendaz est plus long de 15 km que le Petit Trekking qui fait 53 km pour quatre jours et trois nuits. La chute moyenne journalière était quasiment la même (727 m/jour), pour un dénivelé maximum de 2 908 m. Bien que les deux premières étapes soient partagées entre le Petit et le Grand Trekking, ce dernier est marqué par ses sentiers plus alpins.

publi_nendaz3
© Étienne Bornet

Ainsi, après notre arrivée à la résidence Essertze et au sanctuaire Saint-Laurent, nous avons accosté au Lac de Cleuson tôt le matin, avant de repartir vers les hauts plateaux de Siviez et rejoindre une montagne sauvage qui nous mène directement à la Dent depuis Nendaz, où. montagne locale emblématique avec ses 2 463 m. Au sommet de la Dent, le panorama s’ouvre sur le lac noir, les sommets blancs des Alpes et la vallée du Rhône.

En redescendant vers le lac de Tracouet, vous pourrez vous détendre et vous relaxer au restaurant de Tracouet. Non loin de là, une belle surprise vous attend : le plus grand mélèze d’Europe ! Tendu par des bergers qui voulaient protéger cet arbre et ses 250 frères pour construire des fortifications contre les tranchées, ce mélèze est âgé de 850 à 1 000 ans et mesure près de 10 m de diamètre. Il ne vous reste plus que quelques pas pour rejoindre la maison Balavaux, à proximité d’une fromagerie laitière où l’on fabrique en été la Raclette du Valais AOP. Pour le dernier jour, nous avons rejoint le bisse de Saxon depuis Prarion, le plus long bisse du Valais à 32 kilomètres. Les bisses étaient conçus pour amener l’eau des ruisseaux en contrebas de la vallée vers les villages des collines environnantes, afin d’arroser les plantes. Suivez ensuite ce bisse jusqu’au campus Pra da Dzeu ou jusqu’à la tour du bisse “le Bourlâ” avant de redescendre vers Haute-Nendaz et de redécouvrir la vie.

Leave a Comment

%d bloggers like this: