Trois idées : jouer à Flames vs. étoiles 3

(1P) Étoiles parlantes (QA1).
21 h 30 HE ; TNT, CBC, TVAS, SN, BSSW
Le groupe quatre sur sept est 1-1

Les Stars de Dallas tenteront de réenregistrer la grande attaque des Flames de Calgary lors du troisième match de leur match de premier tour au American Airlines Center samedi.

Jake Oettinger 29 a été réservé pour son premier remplaçant lorsqu’il a commencé le deuxième match vendredi. Il a lâché 49 rondelles et n’a encaissé aucun but en 114 : 59.

LIRE AUSSI : Les Stars veulent s’entendre avec Klingberg | Robertson ne montre aucun signe de ralentissement

Le lézard est serré et les Stars sont prêtes pour un résultat similaire.

“Nous sommes allés à une course éliminatoire à partir de Noël, ou avant, lorsque le défenseur a été libéré. Jean Klingberg. Calgary a des joueurs d’élite qui sont en tête du match toute l’année et qui marquent beaucoup de points, mais ce que les gens ne réalisent pas, c’est à quel point leur défense est solide. Ils ne donnent pas grand-chose. Je pense qu’ils connaissent notre jeu et qu’ils savent que nous ne donnons pas grand-chose. »

Les Flames ont 3,55 buts par match cette saison, six dans la LNH. Bien qu’ils n’aient pas attrapé le but d’Elias Lindholm à 5:01 de la première période du match 1, les hommes de Darryl Sutter n’étaient pas trop inquiets.

“Bien sûr, nous voulons marquer plus de buts, mais nous avons les bonnes opportunités et nous devons en mettre plus devant le filet et tirer plus souvent”, a déclaré le concurrent. André Mangiapane. Notre défense et notre système en cinq points se portent bien. Ça devrait continuer comme ça. Mais en fin de compte, nous devons arrêter de chercher le bon jeu et le développer plusieurs fois. L’histoire est très différente. »

L’entraîneur des stars, Rick Bowness, l’a souligné Studentique mariale e pani Alexandre Radoulov au quatrième rang pour le match 3.

“Nous avons de nouvelles jambes et nous devons les utiliser, a-t-il déclaré pour confirmer sa décision. Nous voulons les rendre un peu plus fortes. Ça va être rapide, donc nous allons envoyer Marian combattre ce soir.”

Voici trois choses à rechercher dans le jeu 3 :

1. Pavelski ne peut pas être arrêté

A 37 ans et 298 jours, Joe Pavelsky il est devenu le joueur le plus âgé à ramasser un trophée pour les Stars des mains de Mike Modano (37 ans et 342 jours) lors du match 4 de la finale de conférence en 2008. Il a été le 13e but vainqueur du match pour Pavelski, ce qui a permis qu’il exécute. ensemble Evgueni Malkin en tête de liste dans ce chapitre parmi les acteurs forts.

Vidéo : DAL@CGY #2 : Pavelski remet la rondelle dans le filet

Les buts marqués sont fréquents, il ne serait donc pas surprenant que Pavelski, le maître de ce type de jeu, recompte de cette façon.

2. Les Flames veulent jouer dans la tête d’Oettinger

En saisissant l’attaquant Blake Coleman, Calgary n’a pas suffi à déranger Oettinger dans sa performance. La droite assure ses alliés ; Dillon Dubé et Calle Jarkrok, et il va s’assurer de promouvoir ce genre de jeu dans le troisième match.

“Notre ligne est très fière de créer des opportunités au mauvais endroit”, a déclaré Coleman. Nous devons aller sur le net, intercepter ses connaissances et renforcer sa vie. C’est un cliché, mais c’est vrai. Chaque équipe verra les rondelles bien paraître et ne donnera pas de seconde chance. Nous n’avons pas eu assez des deux premiers matchs et l’histoire était différente ce soir. »

3. La bataille du décrément

Nous pouvons soit dire que l’avantage numérique des deux groupes n’est pas bon, soit dire que l’avantage numérique fait le travail. Allons-y avec une deuxième langue.

Les Flames ont eu besoin de sept buts et les Stars ont concédé un but en huit courtes périodes (87,5 %). Les deux équipes ont leur place en supériorité numérique, d’autant plus que l’on a vu de l’esprit lors des deux premiers matchs. Mais les deux équipes comptent sur un bon lancer et une bonne défense, donc les buts en avantage numérique sont difficiles.

Le feu devait être allumé
Johnny GaudreauElias Lindholm – Matthieu Tkachuk
André Mangiapane – Mikaël BacklundC’est Tyler Toffoli
Dillon Dubé – Rue Jarnkrok –Blake Coleman
Milana LucicTrevor LewisBrett Ritchie

Noé HanifinRasmus Anderson
Olivier Kylington – Christophe Tanev
Nikita ZadorovErik Gudbranson

Jacob Markström
Dan Vladar

couper: Adamu Ružicka, Ryan Kamana, Michel PierreConnor Mackey
quatre : Non

Planification des étoiles
Jason RobertsonRoope Hintz –Joe Pavelski
Michel RafflJamie Benn -Denis Gourianov
Vladislav NamestnikovRadek FaksaLuc Glendening
Studentique mariale – Ô Tyler SeguinJoël Kiviranta

ryan suter – Miro Heiskanen
C’est Lindell –John Klingberg
Joël HanleyJani Hakanpaa

Jake Oettinger
Scott Wedgewood

couper: Thomas Harley, Jacob PetersonAlexander Radulov, Andrej Sekera
quatre : Non

Dans le manuel

Les Flames doivent utiliser la même base que dans le match 2.… Avec Radulov qui aime Studenic, Namestnikov a besoin d’avoir du temps de glace en avantage numérique.

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: